DéFI demande en urgence une réunion conjointe des commissions de l’Énergie et de l’Économie  

– LE 5 SEPTEMBRE 2022 –

La crise énergétique ne peut attendre la rentrée parlementaire. Face à l’attitude peu convaincante du gouvernement dans les mesures prises, les députés DéFI, Sophie Rohonyi et François De Smet, ont donc demandé, ce lundi matin, la convocation en urgence d’une réunion conjointe des commissions de l’Énergie et de l’Économie.

  • Publié le 05.09.2022

  • min.

Depuis le début de la crise énergétique, la Vivaldi donne l’impression de subir plus que d’agir. Cela fait des mois que nous voyons les factures énergétiques  des citoyens et des entreprises exploser. 

Que nous a proposé concrètement le gouvernement jusqu’ici? De prolonger les mesures prises en mars dernier. Les autres points évoqués lors du Codeco, comme le soutien aux entreprises, l’aide du secteur financier ou encore la taxe des superprofits du secteur énergétique sont toujours au stade des réflexions ou des discussions.  

Pourtant, des pistes sérieuses sont mises sur la table par différents experts. Jusqu’ici, on les lit dans la presse. Il est urgent de les entendre et  d’en débattre au sein du Parlement pour organiser une réponse rapide et efficace pour nos concitoyens et nos concitoyennes mais aussi pour nos entreprises. 

François De Smet, président de DéFI : “ Le moment est venu de faire des choix forts, audacieux et immédiats, et à les expliquer de la manière la plus transparente possible en vue d’obtenir l’adhésion la plus large. Le Codeco a raté sa rentrée. Le Parlement peut réussir la sienne. Allons-y!”

Tags

  • Energie

Communiqué de presse

DéFI

Elections internes : trois candidats à la présidence nationale de DéFI

– LE 03 OCTOBRE 2022 –  Ce lundi 3 octobre, la commission électorale de DéFI s’est réunie pour valider les candidatures pour les postes de président et secrétaire général du part

03.10.2022

Communiqué de presse

Droits humains Migration

DéFI veut mettre fin à la détention d’enfants dans les centres fermés

 – LE 28 SEPTEMBRE 2022 –  La place des enfants, quelle que soit leur situation familiale, migratoire ou de résidence, n’est pas en détention. C’est au nom de ce principe que les d

28.09.2022