Une répartition plus équilibrée entre hommes et femmes au sein du gouvernement

LE MERCREDI 3 MARS 2021

La parité en politique est une cause chevillée au corps de DéFI. Le chef de groupe au Parlement bruxellois, Emmanuel De Bock, a ainsi porté l’ordonnance instituant la tirette sur les listes électorales pour les élections régionales de 2024, à savoir l’alternance systématique entre candidats des deux sexes.

  • Publié le 03.03.2021

  • min.

Ce mardi 2 mars, un nouveau pas important a été accompli avec le dépôt par la majorité d’une autre proposition d’ordonnance spéciale allant dans le sens de la parité et également signée par Emmanuel De Bock.

Ce texte stipule qu’à partir de 2024, au moins trois femmes devront figurer dans la composition du gouvernement bruxellois. En réalité, le texte parle d’un tiers de personnes du même sexe mais, à ce stade, ce sont évidemment les femmes qui sont sous-représentées. Cette disposition est déjà d’application en Wallonie et, sous cette législature, le gouvernement bruxellois s’est déjà imposé cette règle mais elle n’est pas obligatoire. Ceci s’applique évidemment tant aux ministres qu’aux secrétaires d’État.

Appelé à piloter les États-généraux de la gouvernance bruxelloise, le ministre DéFI Bernard Clerfayt explique qu’une telle mesure pourrait être étendue de manière stricte (elle est assez souple actuellement) aux collèges communaux.

Tags

  • Droit des femmes

Actualité

Bonne gouvernance Energie

A Braine-l’Alleud, DéFI dit stop à l’éclairage de nuit !

– LE 30 MARS 2023 – En point divers et en sujet d’actualité lors du Conseil communal du lundi 27/03/2023, Christian Ferdinand (DéFI, dans la majorité) a plaidé pour poursuivre l’ar

30.03.2023

Actualité

DéFI

Grâce à l’action de DéFI Ixelles, le jardin des citoyens va être rebaptisé Jardin des citoyens – Antoinette Spaak

– LE 30 MARS 2023 – Première femme à accéder à la présidence d’un parti politique, le FDF, Antoinette Spaak a été une pionnière à plus d’un titre. Féministe et européenne co

30.03.2023