Visite d’une école d’inclusion par le sport
pour lutter contre le décrochage scolaire

LE 22 NOVEMBRE 2022 –

Ramener les jeunes sur le marché de l’emploi, ce n’est pas une mince affaire. Cela passe par divers sentiments : perte de confiance en soi, manque d’envie, etc. C’est pourquoi DéFI attache une importance particulière à l’inclusion de ces jeunes en situation difficile. Un petit pas pour nous, un grand pas pour eux.

Michael Vossaert et Sadik Koksal avec l'équipe de l'école de l'inclusion par le sport
  • Publié le 23.11.2022

  • min.

Les députés Michael Vossaert et Sadik Köksal se sont rendus la semaine dernière à Roubaix, en France, pour visiter une école de l’inclusion par le sport. Cette dernière est ouverte à tous les jeunes âgés de 18 à 30 ans, peu ou pas diplômés, issus de territoires fragilisés. Cette école intervient au sein des clubs sportifs avec une équipe de coachs d’insertion par le sport formée au transfert des savoirs-être vers le monde de l’entreprise.

L’Agence pour l’Education par le Sport (APELS) a été créée en 1997 et a pour crédo « Le sport comme diplôme ». Cette association nationale est actuellement implantée à 6 endroits en France et compte pas moins de 1500 jeunes, 100 coachs d’insertion et 27 entreprises partenaires. L’école située à Roubaix propose deux parcours d’inclusion. Le premier, “Pulse ton Avenir” s’adapte aux besoins de chaque jeune en développant, par le sport, leurs compétences socioprofessionnelles. Pendant ces 6 mois de formation, les coachs les aident à définir un projet professionnel leur correspondant pour ensuite se rapprocher des entreprises qui recrutent par une mise en relation. Le second programme : “Déclics Sportifs”, s’adapte aux besoins des entreprises. Il prépare les sportifs, au cours d’une formation d’un mois, à intégrer une entreprise et d’en assurer le suivi jusqu’à l’obtention d’un CDI.

Dans cette école, les coachs d’insertion par le sport occupent une place centrale. En effet, ils détectent les jeunes en recherche d’emploi, les évaluent et les accompagnent dans le développement de leur savoir-être. De plus, ils insèrent les jeunes auprès des entreprises et en assurent le suivi lors de leur intégration en milieu professionnel.

Lors de cette visite, nos députés ont eu l’occasion d’interroger l’équipe de l’Ecole de l’Inclusion par le Sport de Roubaix. De la certification des coachs à leur travail avec les ministères ou encore des partenariats avec des Fédérations sportives au processus de formation et d’embauche de ces jeunes, les échanges furent très riches.

C’est un très beau projet d’insertion des jeunes par le sport où nous avons découvert une équipe très motivée et impliquée dans leur mission, avec une prise en main et un encadrement qui permet aux jeunes de se découvrir, de prendre conscience de leurs qualités et talents autres que le sport. Grâce à quoi, ils vont pouvoir trouver un travail.

Sadik Köksal, député à la Fédération Wallonie-Bruxelles

Après la séance de questions-réponses, nos députés ont été invités à participer à un match de basket avec des jeunes participant au programme “Déclics Sportifs” ainsi qu’à un cours dédié au travail en entreprise.

Une visite très instructive qui a inspiré notre action en Fédération Wallonie-Bruxelles pour lutter contre le décrochage scolaire. Une nouvelle méthode qui associe les clubs sportifs et l’école dans le but de redonner confiance aux jeunes.

Michaël Vossaert, chef de groupe DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles

Tags

  • Enseignement
  • Sport

Actualité

Citoyenneté Démocratie

Province de Namur : Soirée des citoyens PRO-Actifs

– LE 02 DECEMBRE 2022 –  Qu’est-ce que la soirée citoyenne dite des citoyens PRO-Actifs?    C’est une soirée qui réunira les citoyens le jeudi 8 décembre prochain

02.12.2022

Actualité

Emploi Fiscalité

Grèves en Belgique : la Vivaldi enchaîne les fausses notes

– Le 1 DÉCEMBRE 2022 – Après la grève nationale du 9 novembre, la manifestation de 10.000 policiers ce lundi, et la grève de la SNCB cette semaine, les syndicats, les avocats et les ag

01.12.2022