Anne-Rosine

Delbart

Conseillère communale à Ixelles

Anne-Rosine Delbart est également présidente du CA de la Maison de la Francité (asbl). Elle est cheffe de groupe et a la langue française comme domaine d’expertise.

Pour écrire, comme pour vivre, il faut d’abord beaucoup d’amour.

Charles Plisnier

Qui suis-je ?

Ixelloise depuis 1986, je suis née à Charleroi le 31 mai 1968. 
Après avoir étudié la Philologie romane à l’ULB, j’y enseigne, depuis l’été 1990, le français, d’abord, à un public non francophone, puis divers cours au Département de Langues et Lettres, notamment dans le Master en français langue étrangère qui forme les futurs professeurs de français.

Pourquoi s'engager en politique ?

Dans l’idéal que je m’en fais, l’engagement politique est une possibilité d’agir dans le concret. Ce n’est pas innocent, me semble-t-il, si la fonction politique attire à elle des avocats, des professeurs de manière assez significative. Ces professions ont en commun le don de soi pour les autres : don de la parole, don du savoir, don du temps aussi.
La réussite du don repose sur une écoute réciproque. Les élections communales sont le lieu privilégié pour cet échange entre le politique et le citoyen. Le représentant communal est un citoyen parmi les autres, qui partage les mêmes préoccupations que tous et qui tente avec l’aide de tous de construire un espace de vie communal convivial et efficace.
L’espace communal doit satisfaire les multiples besoins de la population de la petite enfance au grand-âge. S’engager pour la commune suppose de s’intéresser à la santé, à la formation, à l’emploi, au logement, aux commerces, à la propreté, à la voirie, mais aussi aux loisirs, à la culture, à l’urbanisme et aux finances. 
C’est donc un engagement qui suppose d’être attentif et attentionné.

Pourquoi DéFI ?

Pour le courage manifesté par Olivier Maingain à faire respecter les droits des francophones, notamment dans la Périphérie bruxelloise. J’avais été également sensibilisée aux vicissitudes subies par les francophones de la Périphérie, par ma rencontre avec l’écrivain Charles Bertin, établi à Rhode-Saint-Genèse.

Ce dont je suis fière

Animer la section de DéFi Ixelles du temps où j’en étais présidente.

Mes centres d'intérêt

Le théâtre, la littérature, la chanson française, la marche et la France.