Valoriser la richesse humaine
au sein des entreprises
en termes de management et de bien-être au travail

… et rapprocher entreprises et société !

Repenser l'organisation du travail

Aujourd’hui, le modèle classique d’entreprises hiérarchiques ne répond plus aux besoins d’innovation des organisations. Le modèle d’entreprise, gouvernée par la société anonyme, qui concentre la richesse dans les mains de quelques-uns, tout en produisant des dommages environnementaux considérables, est remis fondamentalement en question.

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour libérer l'esprit d'entreprendre dans la brochure ci-dessous.

...et l'organisation du travail

Aujourd’hui, les individus s’envisagent les uns les autres dans un rapport d’égalité. Il existe une réelle attente d’un droit à peser sur les conditions d’organisation nous concernant au quotidien, y compris sur notre lieu de travail.
Dans une économie de la connaissance, où l’on crée de l’immatériel, il faut des salariés motivés, impliqués. Le travailleur est le capital clé. Il investit son travail pour exprimer quelque chose.

Pour l’entreprise, il s’agit donc d’investir dans le capital humain, en tenant compte de tout son environnement : le bien-être des travailleurs, tout comme l’impact social et environnemental de ses activités. Ces préoccupations s’incarnent dans des pratiques démocratiques présentes à plusieurs moments-clés de la vie de l’entreprise.  

Le premier moment clé est à situer dans l’exercice du management. 

Conscient que ses employés seront plus efficaces en ayant la possibilité de mobiliser leurs compétences propres, en poursuivant un souci de complémentarité, l’entrepreneur devrait: 

– favoriser la création et le développement d’espaces de coopération et de mutualisation garants d’un processus de co-construction efficace. 

-généraliser les  mesures vivifiantes favorisant le bien-être au travail:  l’amélioration des conditions de travail a un impact direct sur le ressenti des salariés et sur la qualité du travail des collaborateurs, car le burn-out et le bore-out sont désormais des problèmes sociétaux qu’il convient d’endiguer en amont 

Le bien-être en entreprise joue un rôle crucial dans la prévention de l’absentéisme et favorise la performance, car  le salaire n’est plus le seul à compter. 

À cette fin de bien-être, le droit à la déconnexion devrait pouvoir être garanti aux salariés.  

Le second  moment clé est à situer dans la formation continue suivie par l’entrepreneur ainsi que ses salariés. 

Au cours de celle-ci, ils devraient être formés notamment aux “bonnes” postures de travail permettant la préservation de l’organisme face à un rythme de travail de plus en plus exigeant et c’est pourquoi les chefs d’entreprises devraient choisir avec attention par exemple  le matériel de bureau et faire suivre aux salariés qui répètent des tâches physiques régulières des formations spécifiques.

En effet, des gestes inadéquats peuvent causer des douleurs corporelles, principalement au niveau des muscles (exemple les TMS (ou Troubles musculosquelettiques). 

L’ensemble de ces bonnes pratiques s’inscrivent dans une stratégie de bien-être au travail pouvant déboucher sur l’obtention d’une certification attestant du confort au sein des entreprises intéressées et se basant sur la norme ISO 26000. La norme ISO 26000 est une norme de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) établissant les lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale des entreprises et plus généralement des organisations, c’est-à-dire qu’elle définit comment les organisations peuvent et doivent contribuer au développement durable. La certification des entreprises permet à ces dernières de:

  • se distinguer sur un marché du travail concurrentiel et attirer les meilleurs talents;
  • conserver leurs équipes déjà formées et intégrées, et conserver leur capital humain;
  • identifier au plus tôt des problèmes au sein de l’organisation et pouvoir agir pour les régler;
  • répondre aux attentes actuelles des salariés, notamment des plus jeunes pour qui le sujet revêt une importance jamais atteinte jusque là;
  • avoir des équipes motivées et plus performantes.

Tags

  • Economie
  • Emploi

Concrètement

Pour valoriser la richesse humaine au sein des entreprises en termes de management et de bien-être au travail, DéFI s’engage à …

Engagement

Favoriser au sein des entreprises les espaces de mutualisation et de coopération

Engagement

Promouvoir auprès de celles-ci des dispositifs vivifiants augmentant la qualité du bien-être au travail

Engagement

Assurer auprès des entrepreneurs et candidats-entrepreneurs des formations aux pratiques démocratiques en entreprises, au bien-être au travail et à la prévention des maladies professionnelles (y compris burn-out et bore-out et sensibilisation aux postures de travail)

Engagement

Rendre applicable le droit à la déconnexion

Engagement

Certifier le confort des entreprises

  • Economie
  • Numérique
  • Services publics

Simplifier l’accompagnement des PME et les protéger contre la cybercriminalité

… et faciliter la vie des entrepreneurs !

  • Culture et loisirs
  • Economie
  • Emploi
  • Enseignement

Promouvoir l’industrie culturelle et créative dans l’espace Wallonie-Bruxelles par une approche par filières

… et renforcer l’économie des régions wallonne et bruxelloise !

  • Agriculture
  • Economie
  • Emploi

Déployer des pôles d’excellence rurale

… et renforcer l’économie des régions wallonne et bruxelloises !