Sept solutions pour revaloriser l’enseignement qualifiant et en faire une filière d’excellence

– LE 16 MAI 2023 –

Bien que cette filière comporte de nombreux élèves talentueux, elle souffre d’une image négative et d’un taux d’échec important malgré des dépenses au-dessus de la moyenne par rapport aux autres pays européens. Sur 11.300 élèves qui sortent chaque année de l’enseignement sans diplôme, 80 % sont issus des filières du qualifiant.

  • Publié le 16.05.2023

  • min.

  1. Établir un pacte entre les entités. Cela permettrait de développer une vision commune de la formation en alternance et de l’enseignement qualifiant avec des objectifs et des indicateurs de qualité communs. Nous demandons la tenue d’une conférence interministérielle intra-francophone tous les 3 mois pour faire le point sur les avancées de ce pacte pour le qualifiant.
  2. Renforcer l’attractivité de la filière qualifiante. Une amélioration de l’information et surtout de l’orientation permettrait d’attirer plus d’élèves et d’augmenter les inscriptions dans les filières qualifiantes.
  3. Associer les acteurs de terrain dans l’élaboration des options du qualifiant mais également des référentiels. Avec des options tenant compte des besoins actuels et futurs du marché du travail, une attention particulière à ce que les futures options programmées mènent à un métier sur le marché du travail et l’élaboration des référentiels et des programmes avec le concours des acteurs de terrain (partenaires sociaux) afin de répondre au plus près des attentes du monde professionnel.
  4. Promouvoir l’alternance dans le plus d’options possibles, avec davantage de stages et de formations pratiques et une réelle concertation avec les secteurs pour la mise en place des nouveaux référentiels pour y développer la culture du stage, de l’immersion, etc. En effet, actuellement en FWB, seuls 38 % des établissements dans le qualifiant permettent de faire soit l’enseignement de plein exercice soit l’alternance.
  5. Favoriser les carrières mixtes dans la filière qualifiante en engageant des personnes du métier pour enseigner aux jeunes leur expérience.
  6. Améliorer la transition des études vers l’emploi. Pour ce faire, il faut préparer au mieux les élèves à s’insérer dans le monde professionnel, développer des salons de l’emploi où des entreprises recrutent des élèves en dernière année de l’enseignement qualifiant et développer les compétences comportementales et de savoir-être dans le milieu du travail chez les élèves.
  7. Réduire le coût des options qualifiantes pour les familles. La rentrée scolaire dans une filière qualifiante peut parfois coûter jusqu’à 1.000 € pour une famille.

L’enseignement qualifiant offre de nombreuses opportunités d’emploi et constitue une solution pour l’avenir professionnel de nos jeunes.

Michaël Vossaert

A cette fin, le groupe DéFI dépose au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, une proposition de résolution qui reprend l’ensemble des mesures préconisées.

Tags

  • Emploi et formation
  • Enseignement
  • Jeunesse

Communiqué de presse

DéFI

Congrès de fin de campagne de DéFI : “Votez pour un parti qui n’a jamais abandonné les valeurs”

– LE 2 JUIN 2024 –  Ce dimanche 2 juin se tenait le Congrès de fin de campagne de DéFI pour les élections de 2024. Plus de 200 personnes étaient présentes. “C’est le moment de pr

04.06.2024

Communiqué de presse

DéFI

DéFI présente sa tête de liste communale pour Fontaine-L’Evêque: “Un véritable honneur de rejoindre cette équipe”

– LE 24 MAI 2024 –  Ce vendredi 24 mai 2024, DéFI a dévoilé sa tête de liste pour Fontaine-L’Evêque en vue de l’élection communale du 13 octobre prochain. Il s’agit de Véroni

28.05.2024