Améliorer le statut social
des indépendantes 

… et créer l’esprit d’entreprendre !

Les chiffres de l'entrepreunariat féminin

En Belgique, l'entrepreunariat féminin est en nette croissance ces dernières années. En dix ans, le nombre de femmes indépendantes en Région bruxelloise a augmenté de 30% et celui des femmes indépendantes complémentaires de plus de 50%.
Toutefois, mis en perspective avec l’entrepreunariat masculin, ces chiffres sont nettement moins réjouissants. Une analyse fut menée en mars 2022 par l’Office belge des statistiques, sur base de données de 2019 et le constat est édifiant : moins d’un entrepreneur sur trois était une femme en 2019. Cette proportion est est assez homogène dans les trois Régions, Bruxelles étant légèrement en dessous du seuil de 30% (26% à Bruxelles, 31% en Wallonie et 31% en Flandre).

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour libérer l'esprit d'entreprendre dans la brochure ci-dessous.

Une différence de revenu significative

De nombreux facteurs peuvent expliquer cette disproportion de genre dans le domaine de l’entreprenariat. Par exemple, les femmes présentent plus de difficultés pour obtenir des financements de la part des banques, avec un taux de refus 30% plus élevé que celui des hommes.
Elles subissent en outre encore des écarts de revenus importants. Comme le confirme l’INASTI, les revenus professionnels nets annuels des hommes sont plus élevés de 42,58% en moyenne que ceux des femmes et ce, tous secteurs confondus.
Plus particulièrement dans le domaine de l’entrepreunariat, le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) note une différence de revenus annuels nets entre hommes et femmes estimée à 30% pour les indépendants à titre principal et à 10% pour les indépendants à titre complémentaires.

Par ailleurs et toujours selon le SNI, 42% des femmes indépendantes travaillent durant leur congé de maternité et par crainte de potentielles difficultés financières, 38 % d’entre elles ont épargné préalablement. Il est donc nécessaire d’améliorer le statut des entrepreneuses au moment de la maternité.

Enfin, les femmes indépendantes sont soumises, de façon générale, à de nombreux stéréotypes liés au genre dans le contexte d’un domaine encore trop souvent considéré comme étant exclusivement masculin.

Dans la société idéale selon DéFI, hommes et femmes se partagent équitablement les charges liées à leur vie quotidienne et familiale : aller chercher les enfants à l’école, faire les courses, prendre congé lorsqu’un enfant est malade, etc. sont des tâches qui peuvent sans conteste être assumées par l’un ou l’autre parent.

Force est de constater que cet idéal n’est pas encore atteint. Aujourd’hui, la difficulté à concilier vie privée et familiale et vie professionnelle reste l’un des principaux obstacles à l’entrepreneuriat féminin, pour 40% des femmes (enquête menée par le réseau Diane, le réseau d’affaires féminin boosté par l’UCM). Accompagner spécifiquement les femmes entrepreneures restera une nécessité, aussi longtemps que les inégalités systémiques subsisteront dans la répartition des charges liées à la vie familiale.

Tags

  • Droit des femmes
  • Economie
  • Emploi et formation
  • Indépendants
  • Lutte contre les discriminations

Concrètement

Pour lever les freins liés à l’entrepreunariat féminin, DéFI s’engage à …

Engagement

Fixer des objectifs concrets en termes qualitatifs et quantitatifs pour promouvoir l'entreprenariat féminin, en prenant appui sur les données recueillies auprès des baromètres des plateformes actives en matière d'entrepreneuriat féminin (Diane, Women in Business)

Engagement

Diminuer les différences de revenus entre hommes et femmes en ce qui concerne les revenus d’indépendants à titre principal ainsi que d'indépendants complémentaires

Engagement

Œuvrer pour une formation des personnes-relais et intermédiaires dans les organisations spécialisées dans l’accompagnement des femmes indépendantes

Engagement

Améliorer le statut social des indépendantes, notamment en se penchant sur l’alignement du congé de maternité et la pension des indépendantes sur ceux des employées

  • Economie
  • Numérique
  • Services publics

Simplifier l’accompagnement des PME et les protéger contre la cybercriminalité

… et faciliter la vie des entrepreneurs !

  • Culture et loisirs
  • Economie
  • Emploi
  • Enseignement

Promouvoir l’industrie culturelle et créative dans l’espace Wallonie-Bruxelles par une approche par filières

… et renforcer l’économie des régions wallonne et bruxelloise !