Faire de l’école le lieu du goût d’entreprendre

… et créer l’esprit d’entreprendre

Sensibiliser dès les études

Pour DéFI, libérer l’esprit d’entreprendre, c’est se donner les moyens de faire naître de la croissance économique tout en garantissant un modèle d’économie de marché qui puisse assurer un solide bouclier de protection sociale.

De nombreux programmes existent pour familiariser les étudiants aux aptitudes propices au développement de la culture entrepreneuriale. Ceux-ci prévoient également un encadrement spécifique pour les enseignants ouverts à ces démarches. Toutefois, il reste encore beaucoup de travail pour renforcer et développer l’esprit d’entreprendre et singulièrement auprès des jeunes.

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour libérer l'esprit d'entreprendre dans la brochure ci-dessous.

Se préparer au monde du travail

Ainsi, il est indispensable de multiplier les rencontres entre les apprenants et le monde du travail et ce, dès le plus jeune âge et bien avant que ne se pose la question du choix d’orientation. En effet, comment choisir une orientation professionnelle, un métier sans connaître la réalité qu’ils recouvrent ? DéFI propose de systématiser, pour tous les jeunes, la participation à des journées d’information sur le marché de l’emploi : ses opérateurs, son fonctionnement, ses exigences, ses débouchés, les adresses utiles… Sans oublier les conseils pour trouver l’aide et l’information nécessaires à la création de son propre emploi. Ces rencontres étudiants - monde du travail doivent faire partie du cursus de formation, tout au long des études secondaires et des formations.

Valoriser la formation qualifiante et l'immersion en entreprise

De même, DéFI propose de systématiser l’immersion en milieu professionnel pour les jeunes se dirigeant vers une formation qualifiante. Cette immersion en entreprise pourrait se faire pendant les jours blancs, entre la fin des examens et le début des vacances, pour tout jeune qui est amené à choisir une option qualifiante pour la rentrée scolaire suivante. Il pourra ainsi passer quelques jours avec un entrepreneur ou un travailleur du secteur qui l’intéresse, et confronter sa vision théorique du métier aux réalités du travail. Cette rencontre concrète peut autant éviter de mauvais choix que susciter des passions.

Tags

  • Enseignement
  • Indépendants

Concrètement

Pour faire de l’école le lieu du goût d’entreprendre, DéFI s’engage à…

Engagement

Intégrer dans le cursus de formation obligatoire des jeunes des journées de rencontre et découverte du secteur de l’emploi et des entreprises

Engagement

Favoriser l’intégration d’expériences entrepreneuriales pratiques (stage, création d’une micro-entreprise, etc.) dans le parcours des élèves de l’enseignement obligatoire

Engagement

Investiguer les possibilités d’un financement européen, notamment via les fonds structurels et d’investissements européens, ERASMUS+ ou le programme COSME

Engagement

Généraliser la création d'une activité parascolaire pratique portant sur la création d'entreprises et le développement de la créativité avec un soutien au niveau régional.

Engagement

Organiser des stages de découverte du milieu professionnel pendant les jours blancs, pour tout jeune qui souhaite choisir une filière technique ou professionnelle l’année suivante

Engagement

Encourager et subventionner davantage de formations, principalement au niveau des langues (anglais) pour favoriser la mise en œuvre (négociation) des contrats internationaux, de partenariats et de co-entreprises

  • Enseignement

Mettre en place un contrat d’aide à la réussite

… et créer l’esprit d’entreprendre !

  • Economie
  • Emploi

Stimuler les investissements privés en faveur des PME

… et rassembler l’entreprise et la société

Développer un plan économique commun à la Wallonie et Bruxelles

… et rassembler l’entreprise et la société