Assurer la transition entre l’enseignement supérieur et
le monde du travail

… et créer l’esprit d’entreprendre

Renforcer les compétences transversales

Pour DéFI, la transition entre études et monde professionnel doit être mieux préparée, en renforçant prioritairement les compétences transversales des étudiants, c’est-à-dire une série de savoir-être et savoir-faire communs à plusieurs métiers, qui touchent par exemple à l’organisation, l’initiative et l’autonomie, la créativité, la motivation, le savoir-être et les relations professionnelles, la capacité d’analyse et de synthèse, les connaissances numériques de base ou encore les langues étrangères.

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour libérer l'esprit d'entreprendre dans la brochure ci-dessous.

Construire son projet professionnel dès les études

De plus, une même formation peut conduire à des métiers différents. Pour les étudiants de l’enseignement supérieur et universitaire, il faut permettre aux étudiants de construire et affiner leur projet professionnel, en instaurant un atelier spécifique, en collaboration avec les employeurs potentiels.

Multiplier les stages… et les rémunérer

En parallèle, l’expérience pratique permettra aux uns et aux autres de se familiariser concrètement avec le monde du travail. L’offre de stage en entreprise, assez inégale selon les filières de formation, doit être renforcée, afin de permettre aux étudiants d’enrichir leur formation théorique de véritables expériences de terrain. Les possibilités de stage en entreprise pendant et après les études doivent être élargies, et ces expériences professionnelles, qui impliquent un véritable travail du stagiaire, doivent être rémunérées.

Une année complémentaire pour se lancer comme indépendant

Enfin, pour préparer au mieux l’étudiant – quel que soit son secteur de formation – au métier d’indépendant, DéFI propose la création d’une année complémentaire, un bachelier spécialisé,  qui associe stages pratiques rémunérés (en petite entreprise / très petite entreprise ou auprès d’un indépendant actif dans leur secteur) et connaissances nécessaires au statut d’indépendant ou d’entrepreneur. Cette formation, transversale, leur donnera les connaissances utiles en droit, fiscalité, comptabilité, lois sociales, gestion y compris administrative, étude de marché, recherche et développement, plan d’affaires, publicité et marketing, financements et investissements publics et privés…  L’objectif est de former, tous secteurs confondus, de futurs indépendants au fait de leurs droits et obligations, dotés des outils pour réussir, capables d’appréhender le risque financier et de gérer l’échec éventuel.

Tags

  • Enseignement
  • Indépendants

Concrètement

Pour assurer la transition entre l’enseignement supérieur et le monde du travail, DéFI s’engage à …

Engagement

Renforcer les compétences transversales des étudiants tout au long de leur formation, dans toutes les filières qualifiantes du secondaire et du supérieur

Engagement

Généraliser le projet d’insertion professionnelle pour les étudiants de l’enseignement supérieur et universitaire

Engagement

Créer une année de spécialisation transversale à destination des bacheliers qui souhaitent s’installer comme indépendant ou créer leur PME/TPME

Engagement

Renforcer l’offre de stages en entreprises dans les programmes d’études

Engagement

Rémunérer tout stagiaire dans le cadre d'un travail réel et authentique comme la décision du Conseil de l'Europe nous l'impose

  • Enseignement

Mettre en place un contrat d’aide à la réussite

… et créer l’esprit d’entreprendre !

  • Economie
  • Emploi

Stimuler les investissements privés en faveur des PME

… et rassembler l’entreprise et la société

Développer un plan économique commun à la Wallonie et Bruxelles

… et rassembler l’entreprise et la société