Corruption : des mesures concrètes pour restaurer la confiance

– LE 8 JUIN 2023 –

La lutte contre la corruption est une priorité pour notre démocratie. La Cellule de traitement des informations financières (CTIF) a récemment révélé avoir transmis à la justice belge 25 nouveaux dossiers contenant des indices sérieux de corruption ou de détournement au cours de l’année 2022. C’est à ce sujet que François De Smet interpellait le ministre des Finances à la Chambre cet après-midi.

  • Publié le 08.06.2023

  • min.

La CTIF a transmis à la justice 25 nouveaux dossiers comprenant des indices sérieux de corruption par des personnes exerçant une fonction publique. Un chiffre qui n’a jamais été aussi élevé comme le rapporte le service de renseignements financiers dans son rapport. Les années précédentes, le nombre de dossiers oscillait entre onze et douze par an.

« Un triste et interpellant record ! » a déploré le président amarante.
Face à cette hausse significative du nombre de dossiers de corruption, la CTIF tire la sonnette d’alarme et souligne l’importance d’accorder une attention particulière aux tentatives et aux actes de corruption visant les personnes représentant l’État. Ces infractions constituent une menace directe pour l’intégrité de nos institutions et la confiance des citoyens dans le système démocratique.

“Force est de constater que la CTIF fait de la lutte contre le blanchiment et la corruption une priorité absolue, mais qu’en est-il du gouvernement ?

François De Smet

Car pour rappel, seulement deux recommandations faites par le GRECO sur 22 ont été pleinement accomplies par la Belgique, si on en croit le dernier pointage fait au mois de janvier.

Dans ce contexte, il est impératif que les autorités et le gouvernement prennent des mesures concrètes pour lutter efficacement contre la corruption et restaurer la confiance des citoyens dans nos institutions.

Oui, la Vivaldi doit mettre en place des mesures rigoureuses pour combattre la corruption, renforcer les ressources allouées à cette lutte et assurer une coopération effective entre les agences gouvernementales concernées.
Il est temps de restaurer la confiance des citoyens dans notre démocratie et de préserver l’intégrité de nos institutions.

Et François De Smet de conclure : « La corruption et la criminalité financière sont des questions qui minent l’État belge en termes de banditisme et de confiance que les citoyens doivent pouvoir continuer à nous offrir. Le gouvernement doit continuer à prendre des mesures pour les éradiquer. »

Tags

  • Bonne gouvernance
  • Fiscalité

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024