DéFI propose d’améliorer la qualité de vie à Bruxelles avec un accès large et gratuit à des sanitaires propres pour tout le monde

Le 31 janvier 2022

La Région bruxelloise est particulièrement démunie en termes de toilettes publiques. Si l’on y ajoute les questions de la propreté, de l’accessibilité aux PMR et aux sans-abri, et du déséquilibre entre les installations sanitaires pour hommes et femmes, la situation est encore plus préoccupante. En ce sens, la députée bruxelloise DéFI, Nicole Bomele, a initié une proposition de résolution, avec les partis de la majorité ; Véronique Jamoulle (PS), Soetkin Hoessen (Groen), Isabelle Pauthier (Ecolo) et  Els Rochette (one.brussels-Vooruit), pour assurer un meilleur accès à des toilettes publiques gratuites en Région bruxelloise. La proposition a été votée ce lundi 31 janvier à l’unanimité en Commission des finances du Parlement bruxellois.

  • Publié le 31.01.2022

  • min.

En dehors des toilettes payantes présentes sur le réseau de la STIB et des 48 urinoirs et 6 toilettes recensés à Bruxelles par Bruss’help, notre région manque cruellement de toilettes publiques propres et gratuites. Un constat interpellant pour la  capitale du pays et de l’Europe. Il est donc légitime que Bruxelles rattrape son retard et montre l’exemple.

Devant certains besoins physiologiques, nous sommes toutes et tous égaux. Pourtant, des inégalités apparaissent lorsqu’il s’agit de satisfaire ces besoins. Par exemple, il n’est pas normal qu’il y ait une telle disparité entre les structures pour hommes et pour femmes. Pour la députée DéFI Nicole Bomele “Il faut repenser notre espace public, qui aujourd’hui, encore, reflète l’image d’un lieu reproducteur d’inégalités sociales et de genre. Une cartographie complète des sanitaires publics bruxellois et une diffusion large et constante de cette cartographie sont nécessaires”. Pour la députée Soetkin Hoessen (Groen) Il y a un grand manque de toilettes propres et accessibles, en particulier pour les femmes et les enfants. Nous pouvons clairement constater que l’espace public, consciemment ou non, est encore trop souvent conçu pour les hommes. Avec plus de toilettes, nous créons plus d’égalité et rendons la ville plus accessible”. En ce sens, cette proposition de résolution insiste également sur l’intégration systématique de la proximité de toilettes gratuites dans tous les nouveaux projets d’urbanisme et de (ré)aménagement du territoire.

Avec sa proposition de résolution, DéFI demande au gouvernement bruxellois de développer une stratégie régionale afin de garantir un accès universel à des toilettes publiques propres et gratuites et qu’à cet effet, soit mis en place une coopération structurelle entre les acteurs publics et privés.

Tags

  • Gestion de l'espace public

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024