DéFI s’inquiète du manque de logements étudiants salubres et abordables

LE MERCREDI 2 MARS 2022

Avec une population étudiante grandissante, les structures de logement pouvant les accueillir sont souvent insuffisantes. Pour DéFI, il faut prendre conscience que cette problématique mène trop souvent les étudiants à vivre dans la précarité. Pourtant, des solutions existent ! Jean-Noël Gillard, à Charleroi, propose des actions concrètes.

  • Publié le 02.03.2022

  • min.

Une demande trop conséquente par rapport à l’offre

La population étudiante ne cesse de croître, notamment en Wallonie, d’année en année. Pour l’année 2020-2021, on comptait 250.000 étudiants inscrits dans le supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans les Hautes écoles, on enregistrait une augmentation de 5 % du nombre d’étudiants et pour les universités, nous en étions à 10%.
Pour bon nombre d’entre eux, il importe de se rapprocher le plus possible de leur établissement scolaire ou académique avec, de facto, une augmentation de la demande alors que l’offre n’évolue pas de la même manière. Ceci accentue la pression sur le marché locatif avec pour conséquence une augmentation des prix. À ceci s’ajoutent parfois des problèmes de salubrité ou d’équipement.

À Charleroi, la problématique s’accélère

Ces différents obstacles sont un réel frein pour une partie des étudiants. À l’heure où le Gouvernement wallon annonce une grille indicative des loyers pour le logement étudiant, notre Conseiller communal hennuyer, Jean-Noël Gillard, vient d’interpeller la majorité carolo (PS-CDH-Ecolo) sur le sujet.
Comme il le rappelle d’emblée « pour de nombreux étudiants et leurs familles, trouver un logement étudiant à prix raisonnable relève souvent du parcours du combattant. Les kots sont rares, chers et souvent peu confortables ».
Même si Charleroi n’est pas une ville universitaire, elle regorge néanmoins de nombreux sites d’enseignement et de Hautes écoles. De plus, les perspectives de Campus à Charleroi en feront une véritable Ville étudiante, à l’instar de Namur ou Louvain-la-Neuve, dans les prochaines années !
Pour notre élu carolo, la question de la création de logements pour étudiants apparaît comme un enjeu fondamental dans la lutte contre la précarité étudiante. Au cours de son intervention, il n’a pas manqué de demander les intentions et les mesures concrètes qu’envisage la ville de Charleroi pour répondre à cette problématique précise.

Des actions concrètes

Outre la construction de nouveaux kots, d’autres pistes telle que la réalisation de logements kangourou (intergénérationnel), une meilleure collaboration avec les Agences Immobilières Sociales ou encore une fiscalité favorable aux frais de logement des étudiants devraient être étudiées sans délai.
De manière globale, DéFI rappelle son insistance à lutter efficacement contre les logements inoccupés et d’encourager les rénovations afin d’augmenter naturellement l’offre. Ces propositions auraient pour effet de stabiliser les prix et d’améliorer l’efficacité énergétique du bâti wallon.

Tags

  • Logement

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024