Drépanocytose : DéFI propose de généraliser le dépistage et les campagnes de sensibilisation

Mercredi 11 mai 2022

Ce mercredi, en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la proposition de résolution des députés DéFI Nicole Bomele, Sadik Köksal et Michaël Vossaert visant à généraliser le dépistage de la drépanocytose et à sensibiliser le public à ce sujet,  a été prise en considération.

  • Publié le 11.05.2022

  • min.

Il faut généraliser le dépistage de la drépanocytose et sensibiliser le public à ce sujet !

En 2018, la Belgique recensait 50 000 personnes touchées par la drépanocytose et près de 50 millions de personnes dans le monde. Cette maladie héréditaire, qui déforme les globules rouges et affecte leur durée de vie est reconnue depuis plus de 15 ans comme une priorité de santé publique par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Organisation des Nations Unies. Pourtant, cette pathologie n’est toujours pas suffisamment investie par les autorités. En réponse à cela, les députés amarantes demandent  un dépistage obligatoire de la drépanocytose et des campagnes de sensibilisation, destinées tant aux citoyens qu’aux professionnels de la santé.La drépanocytose est une maladie qui s’exprime de manière variable et les complications recensées ne se manifestent pas de la même manière chez les personnes touchées. Les symptômes sont variables (anémie, insuffisance rénale, crises douloureuses, règles tardives et irrégulières, grossesses à risque, etc) et ont un impact considérable sur la vie des patients, tant au niveau de l’éducation et de l’emploi, que sur le développement psychosocial. À ce jour, seules deux solutions, non sans risque, s’offrent aux patients : la transfusion sanguine et la transplantation de la moelle osseuse. 

Au vu de l’absence de diagnostic préventif généralisé, il est évidemment très dur d’estimer le nombre de personnes atteintes par la drépanocytose en Belgique. Pour la députée Nicole Bomele, le dépistage obligatoire chez les enfants et les adultes permettrait que l’on se dote de statistiques fiables. Pour pouvoir trouver des solutions à une maladie, il faut avant tout être en mesure de la quantifier. Une maladie pour laquelle DéFi se mobilise  aussi au niveau fédéral avec les nombreuses interpellations de notre président François de Smet.. 

Le premier pas, et sans doute le plus important, est celui de la question de la sensibilisation. Tout le monde devrait savoir ce qu’est la drépanocytose ”, conclut Michaël Vossaert, chef de groupe DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Tags

  • Santé

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024