Financement de la SNCB : des choix qui auront de lourdes conséquences

– LE 27 OCTOBRE 2022 – 

Après son conclave budgétaire, le Vivaldi annonçait 3 milliards d’euros supplémentaires répartis sur dix ans pour le rail. Initialement, la SNCB demandait plus d’un milliard d’euros supplémentaires pour les deux prochaines années. En plénière à la Chambre, François De Smet interpellait le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet sur ce sujet.

  • Publié le 27.10.2022

  • min.

Après discussions et négociations au sein de la Vivaldi, elle n’a obtenu « que » 234 millions supplémentaires, sous la forme d’une compensation énergétique partielle et d’une baisse des cotisations patronales. Il manque donc plus de 800 millions d’euros sur deux ans.

Pour François De Smet, « c’est précisément aujourd’hui qu’il aurait fallu faire l’effort en vue de maintenir à flot les finances de la SNCB or le gouvernement propose de repousser à la prochaine législature les responsabilités qui sont pourtant les siennes ».

Les conséquences de ce choix sont importantes : 

  1. Pour les voyageurs, en février prochain, on évoque une possible hausse des tarifs de 10 %,
  2. Le dépassement de la dette de la dette de la SNCB pourrait exploser, jusqu’à 3 milliards en 2024;
  3. Le report des investissements déjà décidé par la SNCB, faute de moyens budgétaires;
  4. En ce qui concerne le personnel de la SNCB, le plan stratégique prévoit déjà une diminution globale du personnel d’ici 2032, soit 1.100 équivalents temps pleins en moins.

Pour rappel, le plan Vision Rail 2040  prévoit de faire circuler un train toutes les 30 minutes sur tout le réseau et toutes les 15 minutes autour des grandes villes, avec un horaire intégré, et de faire passer la part modale du train en termes de transport passagers de 8 à 15 % d’ici 2040.

Cette mobilité “durable” nécessitera tant un accroissement de l’offre de trains en Wallonie qu’une augmentation de l’offre S intra-bruxelloise afin de faire  du train une réelle alternative en termes de mobilité à Bruxelles.

Comment comptez-vous demander à la SNCB de faire plus avec moins de moyens budgétaires ?

François De Smet

Tags

  • Mobilité

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024