Insérer des jeunes, peu ou pas diplômés, dans la société par
le biais du sport

– LE 14 MARS 2023 –

Alors que le taux de décrochage scolaire atteint des niveaux records en Belgique, 8,3 % en Wallonie et 9,1 % à Bruxelles, DéFI estime qu’il est essentiel d’accorder une attention particulière à ce phénomène grandissant. En ce sens, les députés DéFI Michaël Vossaert, Nicole Bomele et Sadik Köksal ont déposé une proposition de résolution visant à développer des “écoles de l’inclusion par le sport” en Fédération Wallonie Bruxelles. DéFI déplore le vote défavorable de la majorité en commission de l’Éducation et a introduit une demande de visite ainsi que des auditions avec les acteurs du terrain.

jeunes qui jouent au basket
  • Publié le 14.03.2023

  • min.

Les jeunes de moins de 25 ans qui, soit n’ont pas terminé leurs études secondaires, soit ne poursuivent ni formations ou études supérieures sont considérés comme étant en situation de décrochage scolaire. Les conséquences sont multiples : chômage, pauvreté, manque d’estime de soi, de compétences et de qualifications et exclusion sociale. Pour DéFI, une coopération entre nos écoles, le monde sportif et/ou culturel local, ainsi que celui des entreprises permettrait d’aider les jeunes en difficulté à se remettre sur le chemin de la formation et de l’emploi.

Nous souhaitons créer toutes les chances pour que les jeunes retrouvent confiance en eux. Une fois celle-ci retrouvée, ces jeunes pourront reprendre le chemin de la formation ou de l’emploi.

Michaël Vossaert, chef de groupe DéFI en Fédération Wallonie-Bruxelles

Avec sa proposition, DéFI demande au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de mettre en place une coopération plus importante entre les clubs sportifs et le monde de l’éducation afin de réinsérer ces jeunes dans la société. Le développement de ces “écoles de l’inclusion par le sport” permettra aux jeunes – avec l’aide de coachs formés en la matière – de retrouver leur confiance en eux en vue d’un avenir meilleur.

La pratique sportive joue un rôle d’éducation et d’insertion de premier plan dans les quartiers grâce au maillage territorial composé de clubs sportifs et aux éducateurs qui y sont installés.

Nicole Bomele, députée bruxelloise

En outre, DéFI propose également de répertorier – en collaboration avec les autorités locales – des bâtiments publics inutilisés afin d’y implémenter ces « Écoles de l’Inclusion par le sport”.

Aucun jeune ne doit être oublié. Ici, nous proposons un projet qui a déjà fait ses preuves en France et qui a démontré que l’inclusion par le sport, permet d’approcher des jeunes qui sont en décrochage scolaire ou bien qui n’ont pas de formation afin d’accéder au marché du travail. Nous devons pouvoir accompagner ces jeunes par d’autres méthodes innovantes, moins traditionnelles et qui obtiennent de très bons résultats.

Sadik Köksal, député bruxellois

Tags

  • Enseignement
  • Jeunesse
  • Sport

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024