Les conteneurs enterrés, avenir de la collecte des déchets en Région bruxelloise ?

– Le 26 OCTOBRE 2022 –

Notre député bruxellois Marc Loewenstein a interrogé le Ministre Alain Maron sur la collecte des déchets ménagers. En effet, cette collecte en porte-à-porte génère des nuisances : trottoirs encombrés et sales, horaires stricts, etc. Dans de nombreuses villes, un autre système est en vigueur et fonctionne : les conteneurs enterrés.

  • Publié le 27.10.2022

  • min.

L’omniprésence des sacs poubelles sur la voie publique est souvent relevée par les personnes venant visiter Bruxelles. Et pour cause, le dépôt des sacs poubelles en voirie passe pour une curiosité, voire une pratique archaïque, tant elle est loin d’être la norme dans bon nombre d’autres pays. En revanche, il s’agit du quotidien d’une grande partie de la population bruxelloise et les élus bruxellois, en particulier au niveau communal, sont très fréquemment interpellés à ce sujet.

Les difficultés rencontrées par ce système de collecte sont à la fois nombreuses et connues. Il s’agit d’un système contraignant pour les citoyennes et citoyens, car il implique de devoir gérer ses ordures en fonction des jours de ramassage et de ne surtout pas oublier de sortir son sac en temps et en heure. Il contribue trop souvent à la saleté des voiries, avec quantité de sacs abandonnés, sortis le mauvais jour ou non ramassés ou encore déchirés par des animaux. Et ce, sans même évoquer nos trottoirs fleuris d’un amas de sacs d’ordure au moins 2 jours par semaine.

Pourtant, d’autres systèmes existent ailleurs en Europe et dans le monde. La collecte des déchets via des conteneurs enterrés en est un qui présente toute une série d’avantages : accessibilité optimale, moins de tracas en cas de non-passage ou d’oubli, moins de nuisances liées aux animaux et aux odeurs, embellissement du paysage urbain…

Ces conteneurs enterrés s’inscrivent par ailleurs parfaitement dans l’idée de la « ville à dix minutes » que l’on pourrait décliner pour les déchets ménagers à « mon conteneur à 4 minutes » pour peu qu’ils soient placés à une distance raisonnable des habitations et permettent à chacun de s’y rendre aisément. Il s’agit d’ailleurs là d’un système qui fonctionne déjà dans notre Région pour la collecte du verre.

Quelques projets pilotes de conteneurs enterrés ont été lancés à Bruxelles. Dans le quartier Tivoli, par exemple, les usagers sont satisfaits de ces infrastructures, notamment parce qu’elles leur permettent de sortir leurs poubelles quand ils le souhaitent.

Il faut sortir du cadre actuel, même si je sais que c’est compliqué et que cela peut paraître comme une révolution. Nous devons saisir l’opportunité de nouveaux quartiers résidentiels pour organiser un nouveau modèle de collecte et installer des conteneurs enterrés, et de préférence intelligents qui compressent les déchets et indiquent le moment où il faut les vider.

Marc Loewenstein, député bruxellois

Tags

  • Environnement
  • Gestion de l'espace public

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024