Lutte contre c :
une occasion manquée
par le PS et Ecolo

– LE 17 NOVEMBRE 2023 –

En séance plénière au parlement bruxellois, un débat autour de la “Proposition de résolution marquant l’adhésion de la Région bruxelloise à la stratégie européenne de lutte contre l’antisémitisme et de soutien à la vie juive” a eu lieu. Ce débat a vu le PS et Ecolo, soutenu par le PTB, complètement dénaturer le texte de base au vu des amendements déposés. Le groupe DéFI s’est donc abstenu.

  • Publié le 17.11.2023

  • min.

Les lieux communautaires (écoles, crèches, synagogues, centre communautaire, mouvements de jeunesse) sont protégés depuis des décennies par un service de sécurité épaulé ponctuellement par la police. C’est devenu normal pour certains. Or, cela n’a rien de normal. Ce n’est d’ailleurs pas aux membres de cette communauté menacée de payer pour leur sécurité dans un État de droit comme la Belgique.

Les actes antisémites sont en augmentation ces dernières semaines. Les Juifs de Belgique se sentent en danger. Ils doivent être protégés, d’où que le danger vienne. Il est intolérable que des Juifs, des citoyens belges aient à cacher leur identité pour pouvoir aller à l’école, à l’université, au boulot, pour se faire livrer une commande à la maison, pour pouvoir tout simplement vivre sans crainte.

Marc Loewenstein, député bruxellois

La tension, la menace, le stress se sont fortement amplifiés depuis maintenant plus d’un mois. La situation dramatique en cours en Israël et en Palestine ne doit pas s’importer chez nous. Cette résolution a pour but de lutter contre l’antisémitisme en Europe, en Belgique, à Bruxelles.

Aujourd’hui, la parole se libère de plus en plus et certains mandataires politiques n’hésitent pas à surenchérir et à mettre de l’huile sur le feu : certains par des déclarations inacceptables et d’autres par des publications sur les réseaux sociaux. L’ambiguïté n’a pas sa place et le mal est fait, malgré les excuses.

Certains mandataires politiques sont irresponsables. Adopter un tel comportement fragilise notre société en provoquant la colère des uns et la peur des autres.

Marc Loewenstein, député bruxellois

Le nœud du problème se situe autour de la définition de l’antisémitisme par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’holocauste (IHRA) et l’incapacité du PS et d’Ecolo de prendre en considération les dimensions antisémites de l’antisionisme radical.

Alors que la définition de l’IHRA souligne explicitement que « critiquer Israël, comme on critiquerait tout autre État ne peut être considéré comme de l’antisémitisme », ces deux partis continuent à répéter en boucle que cette définition (non contraignante) criminalise la critique d’Israël.

En édulcorant de cette résolution une facette aujourd’hui importante de l’antisémitisme via une série d’amendements, certains partis se donnent certes bonne conscience en votant une résolution visant à lutter contre l’antisémitisme, mais ne prennent pas le problème dans sa globalité et ne pourront donc pas entièrement le combattre et le solutionner. DéFI ne peut donc plus soutenir ce texte.

Cette résolution votée sous forme de motion par le PS et Ecolo dans plusieurs communes comme Uccle, Ixelles ou Forest ou encore la définition de l’IHRA adoptée en 2018 par le Sénat fait preuve d’une certaine incohérence.

Rappelons que dans ces conseils communaux et au sénat siègent également des députés bruxellois et qui voteront donc un texte différent, incohérent encore une fois.

C’est regrettable que, à Bruxelles, au parlement bruxellois, la lutte contre l’antisémitisme ne fasse pas l’unanimité. Non, critiquer le gouvernement israélien n’est pas de l’antisémitisme et c’est bien clair. C’est ce qui est bien expliqué noir sur blanc dans la définition de l’IHRA qui poserait soi-disant problème. Nous n’avons pas entendu à l’époque de contestation du PS ou d’Ecolo, il n’y a qu’à Bruxelles que cela pose problème, cela devient dangereux. Le but est de lutter contre l’antisémitisme au niveau européen.

Marie Nagy, députée bruxelloise

Il ne peut y avoir de « réserves » ou de « nuances » dans la lutte contre l’antisémitisme, on lutte contre l’antisémitisme point barre. Le PS et Ecolo doivent faire face à leurs contradictions.

Marc Loewenstein, député bruxellois

Tags

  • Discrimination
  • Lutte contre les discriminations

Communiqué de presse

DéFI

Congrès de fin de campagne de DéFI : “Votez pour un parti qui n’a jamais abandonné les valeurs”

– LE 2 JUIN 2024 –  Ce dimanche 2 juin se tenait le Congrès de fin de campagne de DéFI pour les élections de 2024. Plus de 200 personnes étaient présentes. “C’est le moment de pr

04.06.2024

Communiqué de presse

DéFI

DéFI présente sa tête de liste communale pour Fontaine-L’Evêque: “Un véritable honneur de rejoindre cette équipe”

– LE 24 MAI 2024 –  Ce vendredi 24 mai 2024, DéFI a dévoilé sa tête de liste pour Fontaine-L’Evêque en vue de l’élection communale du 13 octobre prochain. Il s’agit de Véroni

28.05.2024