Près de 15.000 personnes formées par les Pôles Formation Emploi

– LE 5 AVRIL 2023 –

Ascensoriste, chauffeur poids lourd, plafonneur, data analyst… En 2021 et 2022, les quatre Pôles Formation Emploi de la Région bruxelloise ont formé près de 15.000 personnes à 52 métiers différents. Un chiffre encourageant pour Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle, surtout au regard de la mise à l’emploi.

  • Publié le 05.04.2023

  • min.

Les secteurs bénéficiant d’un Pôle Formation Emploi sont des secteurs à la recherche de nombreux profils sur le marché de l’emploi : la construction, le transport, le numérique ou encore l’industrie technologique.

Logisticity, Construcity, Technicity et Digitalcity sont les quatre Pôle Formation Emploi.  Un Pôle Formation Emploi est une structure unique en Région bruxelloise. Il rassemble les acteurs publics de la formation professionnelle (Bruxelles Formation, VDAB Brussel, EFP-SFPME), l’acteur public de l’emploi (Actiris) et le secteur professionnel. Leur mission ? Organiser, développer et promouvoir la formation et l’emploi dans un secteur déterminé.

L’ensemble des formations proposées s’adressent tant aux travailleurs qu’aux chercheurs d’emploi. En 2021, 6.707 personnes ont été formées dans l’un des 4 Pôles, dont 4.048 chercheurs d’emploi. En 2022, ils étaient 7.832 dont 4.646 chercheurs d’emploi, soit des progressions respectives de 17 % et de 15 %.

Mieux encore, l’impact des Pôles Formation Emploi se mesure à la lumière des mises à l’emploi. D’après une récente étude de View.brussels, 54 % de chercheurs d’emplois décrochent un contrat après deux ans de chômage contre 71 % s’il s’agit de chercheurs d’emploi qui ont suivi une formation. Mais à Technicity par exemple, ce taux de mise à l’emploi grimpe à 89,5 %

Enfin, les taux d’abandon sont relativement faibles et en diminution entre 2021 et 2022. Il est passé de 23,6 % à 19 % pour Construcity, de 17 % à 9,6 % pour Digitalcity, de 16,4 % à 5,4 % pour Logisticity et de 26,1 % à 11,3 % pour Technicity.

« Ces chiffres montrent une réelle évolution. Non seulement, les Bruxellois sont plus nombreux à se former dans les secteurs du transport et de la logistique, de la construction, de l’industrie technique et du numérique. Mais en plus, ils sont de moins en moins nombreux à décrocher de leur formation. Ce n’est que du positif. Je ne répèterai jamais assez que la formation est le levier à activer pour permettre à plus de Bruxellois de décrocher un emploi », commente Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de la Formation professionnelle.

Tags

  • Emploi et formation

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024