Qatargate : que fait le gouvernement pour lutter contre la corruption?

– Le 15 DÉCEMBRE 2022 –

Ce dimanche, nous apprenions par voie de communiqué que 4 personnes au Parlement européen avaient été privées de liberté pour des délits présumés d’organisation criminelle, de corruption et de blanchiment d’argent. Sophie Rohonyi lors de la séance plénière à la Chambre, a interpellé la secrétaire d’État sur le sujet.

  • Publié le 16.12.2022

  • min.

L’incarcération de plusieurs députés européens pour faits de corruption a révélé l’extrême faiblesse de certains face au pouvoir de l’argent.

Sophie Rohonyi

Et la députée amarante de poursuivre : « Face à des États comme le Qatar, encore lui, qui pensent pouvoir acheter notre intégrité, notre indépendance et nos valeurs, et ce en toute impunité. Cette affaire doit pousser notre Parlement à balayer devant sa porte, […] mais votre gouvernement, aussi, doit agir. »

« Nous allons transposer toutes les recommandations d’ici juin 2023 » répond la secrétaire d’État. Une réponse qui ne convient pas à notre députée fédérale qui déplore l’inaction du gouvernement depuis son interpellation au Premier ministre sur ce sujet en juillet 2022.

Une situation d’autant plus déplorable que cela fait des années que tant le GRECO (Groupe d’États contre la corruption), que la Commission européenne, implorent le gouvernement d’en faire beaucoup plus contre la corruption, en particulier face au poids des lobbys, et aux faibles moyens dévolus à la Justice.

Oui, le gouvernement doit pouvoir lutter contre la corruption d’États tiers. D’où l’appel que Sophie Rohonyi a adressé à la Vivaldi : “Mon parti DéFI a déposé une proposition de résolution visant à la mise en place d’un Parquet financier indépendant et spécialisé dans la lutte contre la corruption. J’appelle votre majorité à la soutenir pour sauvegarder l’indépendance des pouvoirs et redonner foi et espoir en la politique.”

Tags

  • Bonne gouvernance
  • International

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024