TikTok : la Région bruxelloise invite les administrations communales à interdire l’application

– LE 27 MARS 2023 –

La semaine dernière, le gouvernement bruxellois interdisait temporairement l’installation et l’utilisation de l’application TikTok. Le ministre bruxellois des Pouvoirs locaux, Bernard Clerfayt, avait annoncé qu’il recommanderait également aux autorités communales d’adopter une position similaire. C’est chose faite.

  • Publié le 27.03.2023

  • min.

Créer et partager de courtes vidéos (180 secondes maximum) musicales reprenant des « play-back » ou des chorégraphies, voilà le concept de TikTok. Le réseau social chinois né en 2016, a très rapidement trouvé son public. Le phénomène est tellement viral, qu’en 2018, elle sera l’application la plus téléchargée dans le monde.

Oui mais… il s’est avéré que son utilisation comporte un risque au niveau de la protection des données. Face à cette inquiétude, la Commission européenne a annoncé, ce 23 février 2023, interdire l’utilisation et l’installation de l’application sur tous les appareils professionnels de son personnel. Une semaine plus tard, c’est le Parlement européen et le Conseil européen qui suivait le mouvement.

Et en Région bruxelloise ? Le Gouvernement a décidé de suivre les recommandations du Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) et de publier une circulaire relative à l’interdiction temporaire d’installation et d’utilisation de TikTok pour le personnel des autorités publiques bruxelloises.

Vu la nécessité de mettre en œuvre ces recommandations au niveau local, le ministre bruxellois des Pouvoir locaux, Bernard Clerfayt, a décidé de transmettre un courrier à destination des 19 communes, en les invitant à :

  • Interdire à leur personnel l’installation et l’utilisation du réseau social sur les appareils appartenant aux pouvoirs publics ou dont les frais d’abonnement sont pris en charge par ces derniers.
  • Supprimer toutes les applications TikTok existantes sur les appareils de service.
  • Recommander la désinstallation sur les appareils personnels.

« Il est tout à fait logique que les autorités locales suivent les recommandations en termes de cybersécurité. Nous devons protéger nos institutions bruxelloises de toute tentative d’espionnage ou de fuite de données. J’invite donc les communes à mettre rapidement ces directives en application », déclare Bernard Clerfayt.

Tags

  • Numérique

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024