Faire de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite un véritable réflexe, dans tous les domaines de l’action publique

… et lutter contre toutes les discriminations

“Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits."

Ces premiers mots de la Déclaration Universelle des Droits Humains sont le socle sur lequel DéFI construit sa vision du vivre-ensemble. Peu importent notre nom, notre langue, nos origines, notre genre ou notre religion, peu importe d’où nous venons et où nous allons, nous sommes égaux, jouissons des mêmes droits et des mêmes devoirs.

Un droit fondamental

La liberté de circulation est un droit fondamental. Cela signifie que chacun a le droit de circuler en toute sécurité. La société rêvée par DéFI est une société dans laquelle les personnes dites normales et les personnes porteuses de handicap évoluent ensemble et pas suivant des chemins parallèles.

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour faire de la laïcité politique la clef de la citoyenneté et du vivre-ensemble dans la brochure ci-dessous.

Or, lorsque les lieux publics et leurs aménagements ne sont pas réfléchis et adaptés à l’usage de tous, les personnes à mobilité réduite n’ont pas la possibilité de participer pleinement à la vie en société. Trop souvent, elles parlent de la mobilité comme d’un rêve plutôt que comme une réalité.

La législation actuelle relative à l’accessibilité du bâti ne vise que les bâtiments nouveaux ou devant faire l’objet de rénovations importantes. Il apparaît, en outre et par exemple, que seuls 10% des bâtiments scolaires sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Les personnes porteuses de handicap physique, sensoriel ou intellectuel ne sont pas les seules concernées. À l’un ou l’autre moment de notre vie, de manière ponctuelle ou permanente, nous serons tous une personne à mobilité réduite.

Plus largement, l’accessibilité est une matière transversale qui doit être prise en compte à divers niveaux de pouvoirs et dans de nombreuses matières : la mobilité, bien sûr, mais aussi l’information et la communication, la culture, la formation, les élections, les espaces publics et les espaces verts, les logements… Pour DéFI, la question de l’accessibilité doit devenir un automatisme dans le développement de toute politique. L’accessibilité doit être vue comme une chaîne où chaque maillon a toute son importance.

Par conséquent, DéFI prône pour tous les niveaux de pouvoir d’améliorer l’accessibilité en faveur des personnes à mobilité réduite et plus généralement pour toutes les personnes en situation de handicap. Cette obligation s’appliquera notamment par l’élaboration d’un plan d’investissement visant à l’adaptation de l’accès aux bâtiments et aux transports publics.

Tags

  • Lutte contre les discriminations
  • Mobilité
  • Services aux citoyens
  • Services publics

Concrètement

Pour que notre société soit accessible à tous, sans discriminations d’aucune sorte, DéFI s’engage à…

Engagement

Faire de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite un véritable réflexe, dans tous les domaines de l’action publique

  • Droit des femmes
  • Lutte contre les discriminations
  • Sécurité sociale

Remplacer les congés de maternité et paternité par un « temps de parentalité » global

… et lutter contre toutes les discriminations

  • Droit des femmes
  • Lutte contre les discriminations
  • Mobilité

Assurer la sécurité des femmes et des personnes LGBTQIA+ dans l’espace public et les transports en commun

… et lutter contre toutes les discriminations

  • Francophones

Étendre les compétences d’Unia aux discriminations linguistiques

… et lutter contre toutes les discriminations