1 million d’euros pour soutenir 20 projets de lutte contre les discriminations à l’embauche

– LE 20 DÉCEMBRE 2022 –

Sur proposition du Ministre bruxellois de l’Emploi, Bernard Clerfayt, le gouvernement a décidé de financer, à hauteur d’un million d’euros, 20 projets visant à lutter contre les discriminations à l’embauche. Une initiative qui doit permettre à tous les talents bruxellois d’accéder au marché du travail

  • Publié le 20.12.2022

  • min.

A l’heure actuelle, trop de chercheurs d’emploi sont encore victimes de discrimination à l’embauche. Couleur de peau, orientation sexuelle, genre, origine, âge…tous ces préjugés écartent injustement des talents du marché de l’emploi bruxellois. Pour endiguer ce phénomène, la Région bruxelloise a lancé un appel à projets. Cette année, la thématique choisie était l’origine. Les projets devaient donc apporter une solution concrète à la lutte contre ce facteur discriminant.  

38 projets ont été soumis par le secteur associatif et 20 d’entre eux ont été sélectionnés par un jury d’expert indépendant.

Parmi ceux-ci, Nakanek. Le projet Nakanek mise sur les talents culinaires de la diversité. Il permet aux personnes arrivées récemment sur le territoire de bénéficier de stages en foodtruck mais également de cours de langue en français, d’une introduction à l’apprentissage du numérique et de cours de citoyenneté. De quoi, favoriser l’emploi des primo-arrivants. 

« Cette subvention d’un million d’euros montre qu’en Région bruxelloise, la lutte contre les discriminations à l’embauche reste une prioritéAu vu du contexte actuel, nous ne pouvons pas nous priver d’une partie des talents bruxellois. Ce serait du gaspillage social. Il faut que les opportunités d’emploi profitent à tous les Bruxellois, peu importe leurs caractéristiques personnelles », déclare Bernard Clerfayt.

Tags

  • Discrimination

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024