127 plaintes pour maltraitance animale en 2022 en Région bruxelloise

– LE 15 JANVIER 2023 –

En 2022, Bruxelles Environnement a enregistré 127 plaintes pour maltraitance animale. Par ailleurs, le nombre de saisies effectuées en Région bruxelloise a augmenté de 43% avec un total de 40 saisies impliquant 83 animaux.

  • Publié le 15.01.2023

  • min.

Signaler des faits de maltraitance animale permet d’intervenir en cas de situation problématique et de procéder, s’il le faut, à des saisies. Celles-ci peuvent avoir lieu pour plusieurs raisons : manque d’hygiène, négligence, sous-alimentation, maladies non-soignées, etc. En 2022, le nombre de saisies a augmenté de 43% en un an avec un total de 40 saisies impliquant 83 animaux. Parmi ceux-ci, on trouve 48 chiens, 28 chats, 3 oiseaux, 2 lapins, 1 python et 1 mouton.

La plupart du temps, ces saisies font suite à des plaintes introduites par des citoyens auprès du service Bien-être animal de Bruxelles Environnement. L’année dernière, 127 plaintes ont été introduites, ce qui représente une augmentation de 53% par rapport à 2021.

Une fois pris en charge, ces animaux sont généralement confiés temporairement à un refuge dans l’attente de la décision de destination. Cette décision est prise par Bruxelles Environnement et doit intervenir dans les deux mois de la saisie.

Les amendes en cas de maltraitance animale peuvent atteindre 100.000 euros et le juge peut même ordonner un emprisonnement ainsi qu’une interdiction de détention.

Les faits de maltraitance animale ne doivent pas être pris à la légère. C’est pourquoi, les inspecteurs de Bruxelles Environnement redoublent d’effort en ayant recours à des avertissements, des procès-verbaux et, dans certains cas, à des saisies. Je travaille d’ailleurs à développer, dans le code bruxellois du bien-être animal, des outils en vue de prévenir et sanctionner plus efficacement encore les atteintes au bien-être des animaux.

Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois du Bien-être animal

Tags

  • Bien-être animal

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024