DéFI refuse de prendre part au huis clos du Conseil provincial

– LE 2 AVRIL 2024 – 

À la suite des séquences diffusées sur les antennes de la RTBF (La Première) depuis ce jeudi 28 mars à 7h00, les Conseillers provinciaux du Groupe DéFI en Brabant wallon refusent de prendre part au huis-clos « ressources humaines » du Conseil provincial ce jour, à 18h00.

  • Publié le 02.04.2024

  • min.

C’est Pierre Pinte qui a instruit un dossier touchant à un membre du personnel de la province pour le groupe amarante. Un dossier forcément sensible comme tout dossier qui touche à la carrière et au bien-être au travail de collaborateurs.

Il précise : « Avec force, je veux affirmer que, pour notre groupe, la sérénité des débats et la confidentialité des travaux est essentielle à un traitement équitable de chaque agent de l’administration, quel que soit le niveau de pouvoir, quel que soit l’agent ou sa fonction ! »

Le « huis-clos » et le devoir de discrétion absolue qui y est associé s’appliquent jusqu’y-compris à l’identité des personnes concernées. Rompre une partie du devoir de réserve, c’est rompre le devoir de réserve. Manifestement, quelqu’un s’est senti autorisé à divulguer à des organes de presse, non seulement l’identité de la personne concernée mais aussi des éléments choisis (et orientés) d’un dossier.

Le groupe DéFI refuse de prendre part à une gabegie où le manque d’éthique, de justice, d’équité et de bonne gouvernance sont de mise depuis l’attribution d’un congé en 2009 sur proposition du député provincial Mathieu Michel (sic) jusqu’à ses conséquences à ce jour.

Morceaux choisis d’affirmations de la rédaction de la RTBF : « du côté de la province, on considère même que le statut de (…)l’en empêche, à la province, on considère en effet qu’à partir du moment où (…) a été nommé, il perd de facto son statut antérieur. »

« Du côté de la province et à la province »… c’est sans le groupe DéFI !

Nous demandons d’identifier l’auteur de ces propos, d’en informer la tutelle, c’est-à-dire, le ministre wallon, Monsieur Collignon afin qu’il prenne des sanctions exemplaires qui assurent un respect des droits de la défense élémentaires dans le traitement des dossiers d’agents publics. Nous ne souhaitons pas que la province du Brabant wallon puisse, en aucune façon, apparaitre comme un employeur manquant à ses responsabilités. »

Tags

  • Bonne gouvernance

Communiqué de presse

Bonne gouvernance DéFI Enseignement Environnement Fiscalité Gouvernance

Déclaration de politique régionale wallonne et de politique communautaire : Un accord ambitieux mais qui manque de sérieux

– LE 16 JUILLET 2024 – DéFI a pris connaissance de la nouvelle déclaration de politique régionale wallonne et de la déclaration de politique communautaire de la majorité MR-Engagés.

16.07.2024

Communiqué de presse

DéFI

Sophie Rohonyi est la nouvelle présidente de DéFI

– LE 8 JUILLET 2024 –  Ce vendredi 5 juillet, les membres de DéFI se sont réunis afin de choisir qui les représentera à la tête du parti amarante. Sophie Rohonyi succède à Françoi

08.07.2024