Grez-Doiceau s’engage davantage dans l’inclusion des personnes LGBTQIA+

LE DIMANCHE 27 MARS 2022

Alors qu’il était interpellé par l’opposition libérale sur la possibilité de hisser, devant la maison communale de Grez-Doiceau, le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQIA+, le 17 mai prochain lors de la journée de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, Pascal Goergen, notre échevin DéFI et officier de l’état civil à Grez-Doiceau a proposé d’aller au-delà de la symbolique ce drapeau.

  • Publié le 27.03.2022

  • min.

Un drapeau, c’est bien. Le respect au quotidien, c’est mieux !

Pascal Goergen a tenu à rappeler que : «En ce qui concerne notre majorité communale, le drapeau est un symbole, important certes, mais ce qu’il faut c’est aller dans le concret. Hisser le drapeau arc-en-ciel doit être un symbole qui prouve nos réalisations concrètes envers la communauté LGBTQIA+. Ne soyons pas naïfs, ce que la communauté LGBTQIA+ souhaite, c’est de les respecter dans la vie de tous les jours. Proposer ce drapeau c’est bien mais dans une commune voisine qui le dresse fièrement tous les 17 mai, il n’y a par contre aucune attention particulière à l’adaptation des documents administratifs pour respecter le «monsieur se marie avec monsieur» ou le «madame se marie avec madame» lors des mariages. Ici à Grez-Doiceau, nous le faisons. J’ai marié 3 couples homosexuels ces 3 dernières années et les documents ont été adaptés. Idem pour les contacts que nous avons avec le centre de l’égalité des genres par exemple pour le changement de prénom et/ou de genre. Ce n’est donc pas uniquement avec un drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel que notre commune va combattre les discriminations envers les personnes de cette communauté. Ce qui est le plus important pour notre majorité, ce sont les actions concrètes comme par exemple l’adaptation des mentions et textes lors des mariages homosexuels ou la rédaction d’une charte contre la discrimination et la violence à l’égard de chaque membre de cette communauté. »

En conclusion, Pascal Goergen précise : « une petite mise en garde pour nous tous. Gardons notre esprit critique : il ne faudrait pas que la commune devienne le “porte-drapeau” de causes multiples et variées qui pourrait mettre en cause sa neutralité. »

Tags

  • Lutte contre les discriminations

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024