Interpellation citoyenne de Sébastien Willems : pour plus de sécurité routière à Braine-Le-Château !

– Le 9 août 2023 –
Ce 26 juillet, Sébastien Willems vice-président de DéFI Brabant wallon a interpellé le collège lors du conseil communal à propos de mobilité et de sécurité routière à Braine-Le-Château.

  • Publié le 09.08.2023

  • min.

Sa première question concernait la chaussée de Tubize réputée dangereuse dont l’entretien relève exclusivement de la Région et l’éclairage de la Région et de la commune. En raison des hausses des prix de l’énergie, des coupures d’éclairage sur certaines routes ont été appliquées. C’est le cas pour cette chaussée depuis plusieurs mois qui entre minuit et 5 heures du matin est plongée dans l’obscurité.

Pour un cycliste qui traverse la chaussée durant ces heures, c’est devenu dangereux, surtout quand on sait l’état dans lequel la chaussée se trouve à certains tronçons et en particulier les pistes cyclables.

Sébastien Willems ajoute : « J’ai pu constater que certaines parties de la chaussée étaient en travaux. Si je suis très heureux que cette chaussée soit enfin réparée, certains tronçons sont vraiment en piteux état. La partie entre le Village n°1 jusqu’à Braine l’Alleud est parfois difficilement praticable pour les vélos. Certaines grandes haies viennent également dans le chemin et bloquent les passages des cyclistes et autres usagers lents de la route ».

Sébastien Willems a donc demandé au bourgmestre et au Collège s’ ils avaient pris contact avec la Région pour connaître les raisons de leur choix d’avoir coupé l’éclairage et s’ ils avaient participé au processus de décision mais également s’ ils avaient constaté une hausse des accidents suite à la coupure d’éclairage. Il a ensuite questionné le Collège sur les travaux envisagés sur les tronçons en mauvais état et particulièrement sur les pistes cyclables car beaucoup de cyclistes se plaignent de la mauvaise qualité de celles-ci, les forçant à se mettre sur la route qu’empruntent les automobilistes. Le bourgmestre lui a répondu que la Région ne répondait pas à leurs sollicitations.

Il a également demandé si des contacts avaient été pris avec les propriétaires des terrains avoisinant la chaussée sur lesquels les haies et la végétation deviennent imposantes pour garantir la sécurité. Le bourgmestre lui a répondu que c’était à la police de prendre des mesures dans ce cas là.

Pour DéFI il est en effet important de rester à l’écoute des citoyens et de protéger et d’encourager la mobilité douce dont les cyclistes. Nos communes doivent donc travailler de manière proactive avec les forces compétentes pour garantir une mobilité pour toutes et tous.

Sa deuxième question portait sur un autre problème touchant un quartier où la commune a installé des poteaux qui ont pour objectif de forcer les automobilistes à ralentir à hauteur d’une intersection, ceux-ci prenant le tournant à une vitesse bien trop dangereuse pour les riverains.

Sébastien Willems explique alors : « Si je comprends tout à fait l’intérêt de la mise en place d’incitants à ralentir dans une rue comme celle-là, je dois vous avouer que je trouve la méthode peu efficace. En effet, à plusieurs reprises, la Commune a dû changer les poteaux car les automobilistes et les camions s’approchaient trop près des poteaux à l’intersection, les heurtant à plusieurs reprises ce qui les endommageait fortement. En ces temps où l’argent du contribuable est, sans aucun doute, précieux et doit être dépensé avec sérieux et utilité, je me dois de vous dire que poser de nouveaux poteaux ne changera malheureusement rien au problème. En effet, cette route étant très fréquentée, et la conception de l’intersection étant telle ce qu’elle est, des nouveaux poteaux ne sont malheureusement pas la bonne stratégie ».

Sébastien Willems a finalement suggéré des solutions alternatives plus efficaces à long terme comme un rond-point ou un casse-vitesse.

Pour DéFI la bonne gouvernance et la bonne utilisation des deniers publics est une priorité !

Tags

  • Citoyenneté
  • Mobilité
Olivier Maingain

Actualité

Défense des francophones

Olivier Maingain a rendu son rapport: “La Flandre n’arrêtera pas sa marche en avant”

– LE 6 MAI 2024 – Après avoir consulté une centaine d’acteurs issus de secteurs dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’agent de liaison intra-francophone Olivier Mai

06.05.2024

Embouteillage

Actualité

Bonne gouvernance DéFI Gestion de l'espace public

DéFI se mobilise pour le Carrefour Léonard

– LE 2 MAI 2024 – DéFI a proposé au conseil provincial du Brabant wallon une motion de recommandation concernant les travaux du carrefour Léonard.

02.05.2024