La Région soutient les refuges bruxellois avec un nouvel appel à subventions

– LE 4 AVRIL 2023 –

Les refuges bruxellois ne ménagent pas leurs efforts pour protéger et améliorer le sort des animaux : sensibilisation, accueil, sauvetage… C’est pourquoi, sur proposition du ministre bruxellois du Bien-être animal, Bernard Clerfayt, ils pourront bénéficier d’un subside de maximum 9.500 €.

  • Publié le 04.04.2023

  • min.

Chaque année, plus de 5.000 animaux transitent par les refuges bruxellois. Parmi eux, on retrouve principalement des chats et des chiens mais aussi des oiseaux, des reptiles ou des rongeurs. Ils sont recueillis et soignés dans les neuf refuges agréés de la Région bruxelloise. Sensibilisation, sauvetage, éducation… Leur travail est important et contribue à une vie harmonieuse entre tous les habitants de la Région.

Face à ce constat, le ministre bruxellois du Bien-être animal, Bernard Clerfayt, a décidé de lancer un nouvel appel à subventions, afin de soutenir les refuges bruxellois. Ceux-ci pourront obtenir un montant allant jusque 7.000 € en vue d’aménager leurs installations, pour l’achat de matériel et d’équipement ou encore pour la participation aux frais engendrés par les soins vétérinaires et l’achat de nourriture et de jouets.

Par ailleurs, le subside sera augmenté d’un montant allant jusqu’à 2.500 € pour aider les refuges à régler leurs factures d’énergie.

« Les refuges bruxellois accomplissent une mission de service public essentielle en prenant soin des animaux égarés, abandonnés ou saisis. Les soutenir est une évidence. Ils subissent la montée des prix comme tout le monde et ne peuvent uniquement compter sur la solidarité. J’espère, avec cet appel à subventions, leur offrir un support utile en vue de la poursuite de leurs missions », aspire Bernard Clerfayt.

Les refuges ont jusqu’au 1er juin 2023 pour envoyer leur dossier.

Tags

  • Bien-être animal

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024