Les compétences numériques et linguistiques sont essentielles en Région bruxelloise

LE JEUDI 4 FÉVRIER 2021

Ce 25 janvier dernier, Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle, du Bien-être animal, de la Transition numérique et des Pouvoirs locaux était l’invité de Fabrice Grosfilley sur BX1+ dans Toujours + d’Actu.

  • Publié le 04.02.2021

  • min.

Plan de relance : les pays et régions européens vont dépenser de l’argent pour relancer l’économie

« On va pouvoir travailler à mieux digitaliser les administrations publiques pour que ce soit plus moderne, plus efficace et pour répondre au mieux à l’attente des citoyens et surtout des montants importants pour la formation. »

Il n’est pas facile d’obtenir une interview pour avoir un job. C’est pourquoi l’accent est donné à des formations, reformations, reconversions professionnelles. « On va renforcer l’offre de formation dans toute une série de métiers en étant assez attentif à l’évolution des métiers, car la crise a révélé et accéléré les tendances, notamment les compétences numériques, la digitalisation, le télétravail » explique notre ministre au micro de Fabrice Grosfilley.

Digitalisation des demandes administratives : vers un 100 % digital

“Aujourd’hui de plus de plus de demandes sont digitales. Plus de 50 % des citoyens utilisent déjà Internet pour communiquer et échanger avec les administrations, mais c’est encore trop peu. Trois quarts des Belges utilisent leurs smartphones pour leurs opérations bancaires, donc l’administration bruxelloise doit pouvoir faire aussi bien. Il n’y a qu’un quart des démarches qui sont accessibles : les démarches les plus populaires. Il faudrait qu’à terme, 100% des démarches soient accessibles en digital, et je voudrais même, que rapidement, toutes les démarches administratives soient d’abord conçues pour un échange digital et même sur son smartphone. On conservera des opérations papiers pour ceux qui ne maîtrisent pas encore le digital. »

Il faudrait qu’à terme, 100% des démarches soient accessibles en digital, et je voudrais même, que rapidement, toutes les démarches administratives soient d’abord conçues pour un échange digital et même sur son smartphone. On conservera des opérations papiers pour ceux qui ne maîtrisent pas encore le digital.

Bernard Clerfayt

« Nous avons déjà sélectionné les 30 formulaires les plus utilisés, parce qu’avec 30 formulaires on couvre déjà plus de 50 % de l’activité des administrations régionales. »

L’Europe invite à développer une porte d’entrée digitale unique (single digital gateway). Par la suite, cette porte unique sera développée et emboîtée avec le fédéral pour faciliter les demandes. « Nous comptons de cette manière simplifier la vie du citoyen, qui, aujourd’hui quand il doit faire une démarche ne sait pas très bien si c’est la commune qui donne cette prime, si c’est l’administration régionale qui donne cette prime, si c’est un opérateur régional mais qui n’est pas le ministère de la région… les gens se perdent un petit peu, c’est compliqué la vie des gens que de ne pas leur offrir un point d’accès unique qui orientera les gens vers la bonne démarche et simplifiera les administrations. »

Tags

  • Emploi et formation

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024