Libramont installe sa commission du bien-être animal et fait le bilan de 3 ans d’actions

LE MERCREDI 3 NOVEMBRE 2021

Il y a quelques jours, la Commune de Libramont-Chevigny installait sa commission du bien-être animal. Sous la présidence de l’échevin Jonathan Martin, ce nouvel organe participatif rassemble actuellement la référente communale, la SPRA d’Arlon, trois policiers de la zone sensibles au bien-être animal, deux vétérinaires domiciliées sur le territoire communal ainsi que deux citoyennes tirées au sort suite à un appel à candidatures.

  • Publié le 03.11.2021

  • min.

La première réunion, qui s’est déroulée le 26 octobre, a déjà permis de dégager quelques pistes de travail : le développement d’une stratégie – s’appuyant sur un travail de médiation – pour lutter plus efficacement contre les problèmes de négligence et de maltraitance, la mise en place d’un réseau de familles d’accueil ou encore la création de contenus de type informatif à destination du grand public.  

A noter que cette commission pourra faire des propositions au Collège communal et donner son avis sur les projets communaux en matière de bien-être animal. 

Cette première réunion fut aussi l’occasion de présenter les initiatives prises par la Commune depuis la création d’un échevinat consacré au bien-être animal, en octobre 2018 : 

  • l’organisation de nouvelles campagnes de stérilisation des chats errants, respectueuses du bien-être animal ;
  • l’adoption d’un plan visant à délaisser les feux d’artifice traditionnels au profit d’un dispositif à bruit contenu ; 
  • la modification du règlement de police concernant l’usage des robots tondeurs dans le but de protéger les hérissons ; 
  • l’organisation de deux journées de sensibilisation pour les écoles primaires avec différents ateliers : une rencontre avec un vétérinaire, une rencontre avec le responsable d’un refuge ainsi que la découverte d’un jeu éducatif et d’une BD autour du bien-être animal ;
  • la mise en place d’actions en faveur du public fragilisé : banque alimentaire pour animaux (320 kg récoltés en octobre 2021 et redistribués par le CPAS), chèque-stérilisation, chèque-toilettage, consultation vétérinaire gratuite pour les bénéficiaires de l’aide sociale et cynothérapie dans les maisons de retraite ;
  • l’instauration de campagnes de sensibilisation saisonnières pour lutter contre les abandons lors des départs en vacances et prévenir les accidents mortels pendant les fortes chaleurs (cette dernière était prête pour l’été 2021 mais a été reportée en 2022 vu la météo) ;
  • la désignation d’un référent communal et la mise en place d’un groupe de concertation local. 

« Il faut bien reconnaît que cette matière n’avait pas été beaucoup travaillée dans le passé. D’un autre côté, les attentes citoyennes en matière de bien-être animal n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, Libramont avance bien sur le sujet« , conclu l’échevin libramontois.

Je pense que tout le monde était satisfait de la rencontre et surtout d’être dans le concret. On a bien senti qu’il y avait une vraie demande pour créer un lieu d’échanges en vue de mieux coordonner les actions.

Jonathan Martin

Tags

  • Bien-être animal

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024