Ludivine de Magnanville rejoint DéFI: “Ici, on n’a jamais remis en cause mon engagement ou mes capacités”

– LE 30 JANVIER 2024 –

Ludivine de Magnanville, jusqu’il y a peu porte-étendard de l’Horeca bruxellois, rejoint le parti amarante. Elle se présente comme candidate DéFI à la Région bruxelloise. La jeune entrepreneuse de 36 ans sera proposée à la quatrième place sur la liste, derrière le ministre Bernard Clerfayt, la députée Joëlle Maison et l’échevin Fabian Maingain.



Fabian Maingain, Sophie Rohonyi, François De Smet, Ludivine de Magnanville et Bernard Clerfayt.
  • Publié le 30.01.2024

  • min.

Après Michel Claise au début du mois de janvier, c’est une autre personnalité de la société civile qui rejoint les rangs de DéFI. Ludivine de Magnanville, entrepreneuse bruxelloise, a décidé de se présenter comme candidate à la Région bruxelloise sur la liste du parti amarante. Elle figurera à la quatrième place, sous réserve de l’approbation du Conseil général.

Gérante de deux établissements, la Saint-Gilloise de 36 ans pourra compter sur son expérience au sein du secteur Horeca pour “améliorer la vie des indépendants et travailleurs de la région”.

Pour Ludivine de Magnanville, DéFI a été le choix évident pour se lancer en politique: “J’aime beaucoup l’idée d’être dans un parti où on essaye de trouver des consensus qui font vraiment avancer les choses. Je n’aime pas qu’on dise que les partis centristes sont des partis qui n’ont pas d’opinion. On peut être au centre du jeu politique tout en ayant des valeurs fortes. DéFI soutient plus clairement que d’autres l’entrepreneuriat et l’esprit d’entreprendre, avec une fibre sociale forte”, indique-t-elle. “Chez DéFI, on n’a jamais remis en cause mon engagement ou mes capacités. Que ce soit François De Smet, Bernard Clerfayt ou encore Fabian Maingain, ce sont toutes des personnalités que je respecte et qui, je pense, me respectent également.”

Le président de DéFI, François De Smet, s’est également félicité de cette nouvelle arrivée. “Ludivine va apporter une importante plus-value à DéFI. Elle connaît de près le monde de l’Horeca et des indépendants. Elle vit leur réalité au jour le jour, dans leurs difficultés et leurs besoins. Elle a en outre une expérience sectorielle et de gestion. Enfin, elle possède un dynamisme, une force de caractère et un courage qui en feront une candidate précieuse pour DéFI dans ces élections régionales”, a-t-il affirmé. 

“Le projet bruxellois de DéFI réclame le développement de nouvelles activités économiques, pour hausser le taux d’emploi et soutenir la création d’entreprises. En accueillant Ludivine de Magnanville, nous nous dotons d’une personnalité impliquée dans le milieu entrepreneurial bruxellois. Par son action à la tête de la Fédération Horeca, elle apporte son dynamisme et son expertise comme atouts indéniables pour réussir Bruxelles”, estime de son côté Bernard Clerfayt, tête de liste DéFI à la Région bruxelloise.

“J’ai eu l’occasion de collaborer avec Ludivine de Magnanville pour défendre le secteur Horeca et le développement entrepreneurial à Bruxelles. Sa combativité et sa détermination ainsi que sa fine connaissance des enjeux dans le secteur des PME et des indépendants rejoignent les valeurs portées par DéFI. Sa venue sur notre liste constitue une magnifique opportunité de prolonger ces combats communs que nous avons menés”, indique Fabian Maingain, président du Comité permanent bruxellois et échevin des affaires économiques à la Ville de Bruxelles.

“Ludivine est une jeune femme passionnée, pleine d’énergie, d’expertise et de convictions. Elle a donné un nouveau souffle à un secteur éprouvé par la crise Covid, notamment en soutenant les jeunes et les femmes de talent. Par son parcours, elle a prouvé que concilier vie entrepreneuriale et vie de famille est possible, à condition que les pouvoirs publics assument leurs responsabilités. Je sais qu’avec une porte-parole d’une telle qualité, cette cause sera portée haut et fort au Parlement bruxellois”, estime Sophie Rohonyi, députée fédérale et présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique.

Tags

  • DéFI

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024