DéFI soutient la modification du règlement sur les missions parlementaires, mais
regrette son exclusion lors des réunions du groupe de travail

– LE 21 JUIN 2023 –

Les récentes allégations concernant l’intérêt et le coût des missions parlementaires effectuées par les membres du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont conduit le parlement à adopter une modification de règlement visant à promouvoir une plus grande transparence et une meilleure gouvernance dans l’exécution de ces missions. Sur le fond, le parti amarante soutient cette proposition mais dénonce le fait de ne pas avoir pu participer aux réunions du groupe de travail en raison de son statut de groupe non reconnu.

Michael Vossaert, chef de groupe DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Publié le 21.06.2023

  • min.

Pour DéFI, il est primordial d’assurer à la fois transparence et responsabilité dans l’utilisation des fonds publics. Chaque euro dépensé doit pouvoir être justifié, sans pour autant remettre en question l’importance des missions parlementaires. L’objectif est de pouvoir expliquer clairement l’intérêt et l’importance de ces missions aux citoyens tout en prévoyant un suivi systématique de ces missions auprès du parlement.

Fervent défenseur de la bonne gouvernance et de la transparence, DéFI soutient cette proposition de modification de règlement et insiste sur la nécessité de garantir une meilleure accessibilité à toutes ces informations pour les citoyens. En effet, cela permettrait de renforcer le lien de confiance avec ces derniers. Toutefois, le parti amarante regrette de n’avoir pas eu la possibilité de participer aux discussions lors des réunions du groupe de travail préalables à cette décision, du fait de son statut de groupe non reconnu.

Dans ce contexte, DéFI a annoncé qu’à la rentrée parlementaire, une proposition de modification de règlement visant à élargir la reconnaissance des groupes politiques non reconnus au sein de l’assemblée sera déposée. En effet, il est essentiel de réaliser une évaluation approfondie du rôle et des moyens démocratiques des groupes politiques non reconnus.

Nous devons améliorer la reconnaissance et les droits démocratiques de l’ensemble des membres de ce parlement. Nous déposerons donc une proposition de modification du règlement lors de la prochaine session, car il est évident que des améliorations sont nécessaires pour les groupes politiques non reconnus. Chaque voix compte.

Michaël Vossaert, chef de groupe DéFI en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Tags

  • Bonne gouvernance

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024