Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 –

La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable, tant sur le plan social qu’environnemental. On ne s’y prendrait pas autrement si on voulait décourager ces utilisateurs d’utiliser le rail pour se déplacer.

  • Publié le 09.02.2024

  • min.

Alors qu’une nouvelle hausse générale des tarifs (6% en moyenne) a été annoncée début décembre par l’opérateur ferroviaire, De Morgen se fait l’écho ce matin d’autres mesures envisagées pour 2025 : la suppression des forfaits pour seniors de même que la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. 

En compensation, même si le nouveau tarif ainsi que ses modalités ne sont pas encore arrêtés, on semble se diriger vers une réduction de 40% sur le tarif normal du billet, quelle que soit la longueur du trajet ou sa durée. Et le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, d’ajouter que “les navetteurs seront gagnants avec une telle formule”. 

La SNCB entend supprimer le tarif préférentiel aux seniors. Pour DéFI, c'est non !

DéFI s’est donc livré à quelques comparaisons entre les tarifs actuels et ceux envisagés (toutes choses restant égales). Alors qu’un ticket aller-retour le même jour coûte aux personnes de + de 65 ans la somme de 8,30 €, celles-ci devraient à l’avenir payer : 

  • 12,96 € pour un trajet Namur-Bruxelles, 
  • 18,48 € pour Bruxelles-Dinant, 
  • 12,96 € pour Liège-Namur, 
  • 9,48 € pour Mons-Charleroi
  • 20,40 € pour Charleroi-Liège
  • … ou encore 30,60 € pour un Libramontois qui irait passer une journée à Ostende !

Nul doute que la calculatrice du ministre soit atteinte d’un problème technique à la lueur de ces chiffres qui démontrent en fait que, chiffres à l’appui, seuls les trajets les plus courts bénéficieraient d’un tarif plus avantageux qu’aujourd’hui. 

Il y a un an, le même ministre de la Mobilité déclarait que ces hausses tarifaires étaient “un mauvais signal, alors […] que tout est mis en œuvre pour attirer plus de voyageurs vers le rail, notamment afin de répondre à la crise climatique”. Chacun appréciera l’évolution de la pensée ministérielle…

DéFI s’insurge contre ces mesures envisagées qui vont à l’encontre de la nécessaire attractivité du train au regard des objectifs de mobilité et de lutte contre le dérèglement climatique. Notre parti sollicite des autorités de la SNCB la révision de cette décision.

La SNCB entend supprimer le tarif préférentiel aux familles nombreuses. Pour DéFI, c'est non !

Tags

  • Mobilité

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024

Actualité

Agriculture

Notre vision de l’agriculture évolutive et pérenne à partir de 2024

– LE 31 JANVIER 2024 – Face à la détresse de nos agriculteurs, il est plus que temps d’enclencher les bonnes réformes structurelles à moyen et long terme. Il faut dans le même temps

31.01.2024