Quelles solutions pour les gens du voyage ?

– Le 8 NOVEMBRE 2023 –
Lors du Conseil Provincial du Brabant wallon de septembre, Josiane Conrardy a interpellé le collège sur l’occupation du parking du domaine Provincial de Bois des Rêves à Ottignies par des gens du voyage. Le Conseil Provincial a répondu en partie à sa demande.

  • Publié le 10.11.2023

  • min.

L’occupation d’un des parkings rendait pratiquement son accès impossible, obligeant les personnes se rendant au parc ou qui voulaient assister à un spectacle, à se garer sur la route sans trottoirs et mettre ainsi en jeu leur sécurité.

Comme l’a rappelé notre conseillère provinciale, une convention d’occupation temporaire avait été signée et votée à l’unanimité par le conseil provincial mais celle-ci concernait uniquement les mois d’hiver durant lesquels le parking est moins fréquenté.
La députée en charge du dossier a répondu qu’une procédure judiciaire avait été entamée afin d’expulser le campement sans utiliser la force. Une nouvelle convention d’occupation va être proposée au conseil provincial car la Fédération des gens du voyage qui avait signé la convention ne représente pas toute la communauté concernée. Cette nouvelle convention a été validée lors du conseil provincial d’octobre.

A la question de savoir comment était envisagé l’accueil des gens du voyage sur le territoire du Brabant wallon, la députée a dit que le dossier était sur la table de la réunion regroupant la Province et les 27 communes du Brabant wallon afin d’envisager cet accueil.

Lors du vote de la nouvelle convention en octobre, Josiane Conrardy a remercié le collège d’avoir pris des dispositions mais a fait remarquer que ça n’offrait aucune possibilité d’accueil durant le reste de l’année hors période hivernale. Elle a aussi fait remarquer qu’ au niveau régional, cela fait plusieurs années que le gouvernement wallon essaie de proposer des aides aux communes afin que celle-ci puissent aménager des terrains. Il y a bien eu des propositions de subsides, des budgets prévus mais aucun projet n’a vu le jour.

DéFI s’était déjà penché sur ce problème il y a plusieurs années, et avait rencontré les personnes d’un campement dans la région de Charleroi par l’intermédiaire du représentant de la Fédération des gens du voyage. Un accueil chaleureux avait été réservé à la délégation DéFI.

Nous espérons que des solutions pourront être rapidement trouvées à tout niveau de pouvoir afin de limiter la nuisance aux riverains dues à l’installation non contrôlée sur des terrains inappropriés mais également de pouvoir trouver des lieux de vie respectable pour ces personnes.

Tags

  • Citoyenneté
  • Gestion de l'espace public

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024