Rixensart :“Il faut améliorer le réseau cyclable car le basculement vers des modes de déplacement non consommateurs d’énergies fossiles va s’accentuer”

LE MERCREDI 13 AVRIL 2022

Au mois de mars, le GRACQ publiait son premier baromètre cyclable, c’est-à-dire une grande enquête de satisfaction sur les politiques cyclables communales en Wallonie. Rixensart se situe à la sixième place sur un 23 communes “de taille moyenne”, l’occasion pour Christian Chatelle, conseiller communal DéFI, d’interpeller le Collège sur les possibilités d’amélioration.

  • Publié le 13.04.2022

  • min.

Méthodologie et résultats

Du 1er au 31 novembre 2021, 13.500 réponses valides ont été enregistrées via un questionnaire en ligne sur le site du GRACQ. Sur ces répondants 12.500 personnes se déplacent à vélo et 1.000 personnes non cyclistes ont pu donner leur sentiment personnel sur les pratiques du vélo dans leur commune via 26 questions classées en 5 thèmes. Les réponses à ces 26 questions ont permis de calculer, pour chaque formulaire rempli, une note moyenne entre 1 et 6 pour les communes évaluées. 100 communes wallonnes ont reçu plus de 50 réponses, seuil statistique pour  qu’un échantillon soit considéré comme significatif et représentatif de la population.

Christian Chatelle a pris connaissance des résultats pour Rixensart : « 143 personnes ont répondu au formulaire d’enquête, ce qui nous situe parmi les communes avec le plus grand taux de participation par nombre d’habitants. Globalement pour toutes les communes sondées, deux attentes principales se sont majoritairement exprimées :

  • un réseau cyclable continu (82,5%)
  • un réseau cyclable entretenu (58,3%)

Si l’on prend en compte le score global des communes wallonnes évaluées, la note moyenne est de 2,8 (sur une échelle de 1 à 6), ce qui équivaut à une «situation plutôt défavorable au vélo» selon cette échelle. Ce diagnostic global peut donc être considéré comme très sévère et met le doigt sur le retard de la Wallonie en matière d’infrastructures cyclables.Face aux autres communes wallonnes, Rixensart (groupe comparatif de communes de taille moyenne , soit entre 20000 et 50000 habitants) est placée sixième sur 23 avec un score de 2,86 , ce qui équivaut à une perception «plutôt défavorable à la pratique du vélo ».

Un réseau cyclable continu

Les résultats sont sans appel : la Wallonie et les communes doivent faire davantage d’efforts pour encourager la pratique du vélo ! L’attente principale ressortie de cette enquête est, elle aussi très claire : un réseau cyclable continu et entretenu ! Pour Christian Chatelle, Rixensart doit continuer à investir dans ce sens : « Au niveau de la continuité, il y a un plan de maillage. Cela signifie que la commune avance mais la majorité doit continuer à faire des efforts. Il y a une urgence d’amélioration de notre réseau cyclable. Il faut un coup d’accélérateur avec une absolue priorité sur ce point via un ré-équilibrage du PST et du plan d’action cycliste. Pourquoi ? Parce que nous sommes face à une crise des sources d’énergie sans précédent, et notre population en subit déjà les effets de plein fouet, y compris dans ses frais de déplacement. Le basculement vers des modes de déplacement non consommateurs d’énergies fossiles ne va par  conséquent que s’accentuer à l’avenir ».

Tags

  • Mobilité

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024