Didier
Gosuin

Lors des élections du 9 juin 2024, Didier Gosuin sera 9e suppléant sur la liste DéFI pour la Chambre des représentants.

Conseiller et président du Conseil communal d’Auderghem. Ses priorités politiques sont la cohésion sociale, la solidarité et la rigueur dans la gestion publique.

026764833

Je commencerai par une confession : je crois à la victoire finale des démocraties, mais à une condition, c’est qu’elles le veuillent.

Raymond Aron

Qui suis-je ?

Je suis un homme politique belge membre de DéFI, né le 9 juillet 1952 à Ixelles. Après dix années de combat dans l’opposition au Parlement bruxellois, elles-mêmes précédées de trois législatures ininterrompues au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale (essentiellement en tant que Ministre de l’Environnement mais aussi de la Rénovation urbaine et du Commerce extérieur), j’ai été ministre de l’économie, de l’emploi, de la formation professionnelle et de la santé de 2014 à 2019. En 2019, je reprends ma fonction de bourgmestre de la commune d’Auderghem que j’exerçais depuis 1995. Précédemment, j’ai occupé des fonctions scabinales pendant 18 ans. En 2022, après 45 ans de vie politique active dont 27 ans en tant que bourgmestre d’Auderghem, je passe le flambeau à la nouvelle génération comme je m’y étais engagé. Je ne quitte pas encore totalement la vie politique et devient le nouveau président du Conseil communal. 

Actualités liées à Didier Gosuin

Actualité

Bonne gouvernance Citoyenneté

Elections 2024 en Wallonie – la bonne gouvernance attendra

– LE 8 JUIN 2023 –

Le Parlement de Wallonie vient d’entériner plusieurs mesures en vue du double scrutin de juin et octobre 2024. Parmi celles-ci, et alors que la majorité PS-MR-Ecolo avait pourtant promis leur disparition dans son accord de gouvernement, le maintien des suppléants sur les listes régionales qui n’est rien d’autre qu’un artifice utilisé par les partis pour placer les candidats qu’ils souhaitent vraiment voir siéger.

08.06.2023

Actualité

Migration

Droits humains : “La migration, un enjeu majeur pour DéFI !”

 – LE 28 JANVIER 2019 – 

La migration, souvent pourfendue par les populismes, est pourtant un facteur de progrès social et de développement économique ! En effet, l’activité économique liée à la migration engendre une demande supplémentaire de main d’œuvre qui s’accompagne d’une création d’emplois. C’est d’ailleurs le message porté par DéFI à travers l’amélioration des politiques migratoires.

28.01.2019