Valoriser le statut
d’indépendant complémentaire

… et faciliter la vie des entrepreneurs !

Libérer les initiatives

Pour DéFI, libérer l’esprit d’entreprendre, c’est se donner les moyens de faire naître de la croissance économique tout en garantissant un modèle d’économie de marché qui puisse assurer un solide bouclier de protection sociale.
Pour opérer ce virage, il ne faudra pas hésiter à suggérer sur tous les plans de vastes réformes radicales et ambitieuses marquées de la volonté de recréer de l’équité fiscale et sociale.
Mais avant tout, il faut libérer les initiatives ; l’autorité publique doit créer un climat et des conditions favorables à l’entrepreneuriat, ce qui suppose un cadre juridique stable, une justice qui le fasse respecter dans des délais suffisamment brefs, de même qu’une réduction de la bureaucratie et un accompagnement basé sur le respect et la confiance.

Découvrez l'ensemble de nos engagements pour libérer l'esprit d'entreprendre dans la brochure ci-dessous.

Faciliter la vie des entrepreneurs

Il faut réaffirmer la liberté d’entreprendre, celle qui fait les indépendants et les petites et moyennes entreprises (PME) porteurs de richesse et de prospérité économique, pourvoyeurs d’emplois qualifiés et créateurs d’innovation. Ce tissu de PME doit être le terreau de notre développement économique dans l’espace Wallonie-Bruxelles. Ces hommes et ces femmes sont confrontés, dès le début de leurs démarches, à une multitude d’obstacles, de formalités, d’obligations dont on mesure souvent mal l’ampleur. Ces entrepreneurs méritent aussi, de la part des autorités, le respect dû à leur prise de risque et à leur rôle sociétal.

Aujourd’hui, l’indépendant à titre complémentaire cotisant ne bénéficie d’aucun avantage lié à ses cotisations versées dans le régime indépendant mis à part la déductibilité fiscale. Il s’agit actuellement de cotisations de « pure solidarité ».

Il faut accorder à l’indépendant qui cotise pour la sécurité sociale les droits correspondants : chômage, indemnités de maladie, pension…

Lorsque l’indépendant est salarié à temps partiel (au minimum à ½ temps) et que sur base de ses revenus indépendants, il cotise au taux d’une activité principale, DéFI propose qu’il bénéficie d’une indemnité de mutuelle complémentaire en cas d’incapacité de travail.

Tags

  • Economie
  • Emploi
  • Indépendants

Concrètement

Pour valoriser le statut d’indépendant complémentaire, DéFI s’engage à …

Engagement

Faire en sorte que l'indépendant complémentaire puisse bénéficier d’une indemnité de mutuelle complémentaire en cas d’incapacité de travail

  • Economie
  • Numérique
  • Services publics

Simplifier l’accompagnement des PME et les protéger contre la cybercriminalité

… et faciliter la vie des entrepreneurs !

  • Culture et loisirs
  • Economie
  • Emploi
  • Enseignement

Promouvoir l’industrie culturelle et créative dans l’espace Wallonie-Bruxelles par une approche par filières

… et renforcer l’économie des régions wallonne et bruxelloise !