25 novembre : pas une de plus !

-LE 25 NOVEMBRE 2022-

Qu’elle soit sexuelle, physique, psychologique ou économique, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits humains les plus répandues au monde. En cette journée de lutte contre les violences faites aux femmes, DéFI réitère son engagement dans ce combat.

  • Publié le 25.11.2022

  • min.

Une femme sur trois sera au cours de sa vie confrontée à des violences physiques ou sexuelles. Selon la plateforme StopFéminicide, notre pays a connu au moins 20 féminicides depuis le début de l’année. On fait également état de 175 féminicides en Belgique ces six dernières années.

À l’échelle mondiale, un récent rapport conjoint de l’ONU Femmes et l’Office des Nations Unies contre les drogues et le crime (ONUDC) montre que plus de cinq femmes sont tuées chaque heure par un membre de sa propre famille, soit plus de 120 féminicides intimes par jour.

 Il est essentiel que la loi reflète la réalité selon laquelle les femmes courent plus de risque d’être tuées en raison de leur sexe, pour que cette réalité ne devienne pas une fatalité.

Sophie Rohonyi

En 2019 déjà, DéFI déposait une proposition de loi pour l’inscription du féminicide dans le code pénal

 La Vivaldi a finalement adopté en octobre dernier un projet de loi visant à doter la Belgique d’un ensemble d’instruments de protection des victimes de féminicide.

Une avancée, même si, selon notre députée fédérale, “il aurait été préférence d’inscrire le féminicide dans le Code pénal : le message de la société envers le féminicide aurait été plus clair et, avec la dimension statistique, cela nous aurait permis d’adopter des mesures plus ciblées.”

Car pour recenser les féminicides de la meilleure manière, “il faut prévoir un chef d’inculpation spécifique”, poursuit-elle.

Et Sophie Rohonyi de conclure : « Il n’est pas normal qu’être une femme soit une source d’insécurité! La honte et la peur doivent changer de camp! »

Tags

  • Droit des femmes
  • Droits humains

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024