Assassinat à Schaerbeek d’un policier de la Zone de Bruxelles Nord

– LE 14 NOVEMBRE 2022 – 

Suite à l’assassinat d’un jeune policier et à la tentative d’assassinat d’un second jeune policier de la Zone de Police Bruxelles Nord, Cécile Jodogne bourgmestre DéFI à Schaerbeek et présidente du Collège de la Zone de Police Schaerbeek/Evere/St-Josse a déclaré

  • Publié le 11.11.2022

  • min.

« mes premières pensées vont tout d’abord aux victimes et à leurs proches et plus particulièrement aux parents, frères et sœurs de Thomas. Mes pensées vont ensuite aux femmes et aux hommes qui composent notre Zone et qui abattent tous les jours un travail formidable sur le terrain au bénéfice des habitants. Je pense principalement aujourd’hui à ceux qui travaillent dans le Commissariat 5 dont faisait partie Thomas et qui s’occupent du quartier Nord sous tension depuis trop longtemps.

L’enquête sur les événements d’hier est menée par le Parquet fédéral et je ne veux donc pas revenir sur les faits. Je suis évidemment particulièrement abasourdie par le fait que le suspect soit un récidiviste connu pour des faits de droits communs, mais aussi qui est sur la liste de l’OCAM pour des raisons de radicalisation et qui avait été durant l’après-midi du 10 novembre exprimé dans un commissariat de notre Zone sa haine de la police ! Je ne peux m’exprimer sur cela, j’attends évidemment des précisions du Parquet ».

Et la bourgmestre, Cécile Jodogne de continuer : « Le quartier Nord est sous tension depuis trop longtemps. Les chiffres de criminalité y sont plus importants que partout dans la Zone. La police, mais aussi l’ensemble des services de prévention et des services sociaux, les services de première ligne et notamment les services de propreté communale et régionale abattent un travail sans relâche dans le quartier. La situation est très difficile et inacceptable pour les habitants, pour les commerçants et pour les personnes qui travaillent dans le quartier. Pour la police, le travail est immense et bien plus lourd que ne peut le supporter une police zonale. Les tâches à prendre en charge dépassent largement ses missions normales et pallient l’absence très souvent dénoncée du Fédéral. Durant ces deux derniers mois, c’est l’équivalent de plus de 252 personnes supplémentaires qui sont intervenues pour remplir les missions dans le quartier. C’est tout simplement impossible et inacceptable. J’ai dénoncé cela à de multiples reprises en m’adressant par écrit et oralement aux ministre de l’Intérieur, ministre de la Justice et à la secrétaire d’Etat à l’Accueil et à la Migration. Le résultat est totalement insuffisant.

Des renforts de la police fédérale viennent mais de manière épisodique et sans apporter de solution à long terme. Il est urgent maintenant que des mesures structurelles soient prises. Il est consternant que nous devions attendre la mort d’un jeune homme pour que cela avance.

Cécile Jodogne

Enfin, la bourgmestre annonce la prise de mesures urgentes pour faire baisser la tension dans le quartier et pour permettre aux équipes de police, en deuil, de gérer la situation et assurer la tranquillité et la sécurité publiques. Il a été décidé avec Monsieur Emir Kir, Bourgmestre de St-Josse, de prendre un arrêté du bourgmestre interdisant toutes activités commerciales entre 1h et 6h du matin, ce qui signifie que toutes les activités Horeca, de type prostitutionnel, night shop, phone shop, librairies et agences de paris, devront s’interrompre de 1h à 6h du matin.

Ce vendredi, les bourgmestres de la Zone de police, Madame Jodogne et Messieurs Chahid et Kir, recevront dans les locaux de l’Etat-major de la Zone, avec le Chef de Zone, Monsieur Olivier Slosse, la ministre de l’intérieur, Madame Annelies Verlinden.

Tags

  • Justice

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024