Bonne nouvelle : le départ 112 de Libramont bénéficie d’un sursis d’un an.

– LE 7 OCTOBRE 2022 –

Mais la mobilisation continue…

La nouvelle est tombée ce jeudi à l’issue d’un conseil d’entreprise, le départ 112 de Libramont menacé de fermeture, faute de rentabilité, ne fermera finalement pas ses portes en décembre!

  • Publié le 07.10.2022

  • min.

Les faits

Le lundi 3 octobre en soirée, le conseil d’administration de la Croix-Rouge de Belgique annonçait à ses employés et volontaires la fermeture imminente du départ 112 de Libramont. 

Une nouvelle qui avait secoué tant les ambulanciers que les populations alentour. 

Au niveau de DéFI, notre échevin Jonathan Martin, a rencontré le personnel mercredi. « Ce mercredi, avec notre bourgmestre Laurence Crucifix, je m’étais rendu sur place pour rencontrer les ambulanciers de la Croix Rouge. Comme eux, nous étions tombés des nues à l’annonce de la fermeture prochaine du départ 112 de Libramont.”

Pour rappel, le départ 112 de Libramont devait fermer à la fin de l’année pour “faute de rentabilité”. 

Une raison étonnante pour l’échevin amarante, “comment est-il en effet possible d’évoquer un problème de rentabilité pour un service aussi essentiel que l’aide médicale urgente, d’autant qu’on parle tout de même de 1000 interventions par an”, qui l’a poussé à solliciter le président amarante pour une intervention à la chambre.

Une intervention durant laquelle François De Smet a relevé les conséquences de cette fermeture sur “l’entièreté de l’organisation des services de secours sur le territoire provincial”.

Même son de cloche de notre échevin à Libramont “il y a la question de l’efficacité. Le départ 112 de Libramont est le seul de la région « sous toit ». C’est-à-dire que les ambulanciers logent sur place et sont donc plus vite sur les lieux d’une intervention à Libramont et dans nos villages. Et on sait parfaitement que chaque minute compte dans les situations d’urgence. Si une ambulance partant de Bertrix devait se rendre à Rondu, durant une période de garde, on serait vite à 30 minutes d’intervention. C’est évidemment alarmant pour la sécurité de nos concitoyens et c’était difficilement concevable pour nous », explique-t-il.

Un an de sursis

Après une réunion jeudi après-midi avec les syndicats, la Croix-Rouge a finalement accepté un moratoire d’un an sur la fermeture reportant la fermeture à décembre 2023.

Une décision saluée par notre échevin, Jonathan Martin “avec les membres du Collège communal, je me réjouis du moratoire d’un an qui a été annoncé hier.”

Et d’ajouter “C’est le résultat d’efforts conjugués, d’actions conjointes de la part des travailleurs et des politiques. L’intervention (de François De Smet) a permis de replacer au cœur du débat politique le sous-financement des services de secours ainsi que la situation particulière des zones rurales.”

“Un refinancement structurel par le Fédéral constitue donc la seule option réaliste. Le ministre l’ayant clairement évoqué dans sa réponse au président de DéFI, il y a une vraie lueur d’espoir quant à la pérennisation dans la durée du départ 112 de Libramont. Il faudra cependant se montrer vigilant pour que les propos engagés du ministre se traduisent en actes à la suite du conclave budgétaire. Nous restons donc mobilisés », conclut l’échevin libramontois.

 

Tags

  • Santé

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024