Braine-l’Alleud : un parc solaire communal exemplaire

– LE 5 AVRIL 2023 –

Le plus grand champ photovoltaïque au sol de Wallonie vient d’être inauguré à Braine-l’Alleud. La commune prépare sa neutralité carbone et le fait selon un business model original. Un exemple à suivre selon notre conseiller communal, Christian Ferdinand, qui a collaboré à ce projet. Explications. 

  • Publié le 05.04.2023

  • min.

Ce parc solaire, de 19 hectares et 18.500 panneaux bifaces de 660 Wc chacun, est capable de produire plus de 12 GWh/an, l’équivalent de la consommation électrique de 20 % des Brainois. C’est un exemple à suivre dans toute la Wallonie. La zone, orientée sud, est clôturée et sans ombrages.

Pour fixer les idées, Christian Ferdinand explique que si toute la Belgique prenait exemple sur Braine-l’Alleud et construisait des parcs photovoltaïques d’une ampleur équivalente (proportionnellement à sa superficie), la Belgique augmenterait alors de 7672 MWc la puissance annuelle installée en 2022, soit 20 fois plus que la puissance annuelle installée en 2018 en Belgique. 

Concrètement, le business model est très original : la commune s’est procuré les certificats verts, a construit seule le parc solaire avec un investissement de 7,4 millions €, loue le terrain à Sodever et reloue ensuite à UCB le même terrain plus la production électrique associée.

De son côté, UCB endosse le risque industriel, construit la ligne, gère la maintenance, le gardiennage et les assurances, et perçoit les certificats verts (pendant 10 ans).  Les besoins d’électricité d’UCB pour des congélateurs à -80°C et la charge de nombreuses voitures électriques permettent une forte auto-consommation, indispensable pour optimiser la production intermittente d’électricité d’origine renouvelable.

Braine-l’Alleud prépare ainsi sa neutralité carbone pour 2050, conformément aux vœux du GIEC qui encourage notamment une « large électrification ». Cela n’a rien d’étonnant ; entre 2010 et 2019, les coûts unitaires de l’énergie solaire ont chuté de 85 % » (1) et le solaire est à présent la première source de nouvelles capacités de productions énergétiques dans le monde (2). En outre, notre ensoleillement, relativement faible (environ 1.572 heures/an), connaît une forte hausse de + 58 h par décennie depuis 1981 (surtout au printemps : +35 h par décennie), probablement en raison des changements climatiques (3). Christian Ferdinand (DéFI) est intervenu sur ce point dans les négociations entre UCB et la commune pour optimiser le calcul du montant de la location. 

Un exemple pour toute la Wallonie

Les surfaces agricoles wallonnes sont en augmentation de 25.316 ha entre 2017 et 2019 alors qu’il suffirait de 1.482 hectares équipés de panneaux photovoltaïques pour atteindre les objectifs du Plan Air/Climat/Energie en Région wallonne (4)! Braine-l’Alleud, forte de son expérience, ses contacts et sa maîtrise des plans de secteur, propose d’informer les communes wallonnes qui souhaiteraient nous copier. 

Quels sont les bénéfices de ce parc solaire pour les Brainois ?

Globalement, il importe de baisser le prix de l’électricité. Et tant l’énergie nucléaire que les énergies renouvelables contribuent à stabiliser les prix sur le marché international. Et la Commission de développement durable a déjà organisé une première soirée d’information en juin 2022 (95 participants) sur la rentabilité du photovoltaïque sur toitures. D’autres soirées d’informations sont prévues en 2023 et 2024.

Cet exemple industriel doit servir d’exemple aussi pour les particuliers. La volonté initiale du projet était de permettre aux citoyens de participer financièrement à l’opération mais les arrêtés d’exécution en matière de communautés d’énergie viennent seulement d’être adoptés en Région wallonne. L’important est de savoir que la commune (donc toute la population) bénéficiera chaque année et pendant 29 ans minimum d’environ 450.000 € de rentrées financières nettes par an, pour un minimum de charges administratives. 

Des impacts environnementaux ?

Aucun projet industriel ne présente aucun impact environnemental. Il faut donc relativiser. Mais rappelons que sur une durée de vie de 30 ans, un panneau photovoltaïque produit 30 fois l’électricité nécessaire pour le fabriquer (5). Au total, la contribution PV représente près de 3 % de la demande d’électricité dans le monde et permet d’économiser jusqu’à 720 millions de tonnes d’équivalent CO2 (6) sur la base de la capacité installée fin 2019.

Un panneau photovoltaïque est composé essentiellement de verre, d’aluminium et de semi-conducteurs. Tous ces matériaux sont recyclables en très grande partie et peuvent être incorporés à la fabrication de nouveaux panneaux ou à d’autres processus industriels. Ainsi, PV Cycle annonce un taux de valorisation de 94,7 % pour un module photovoltaïque à base de silicium cristallin avec un cadre en aluminium (7)

Précisons aussi que le champ solaire Sodever est 5 fois plus rentable en bilan carbone qu’une forêt dense.

Enfin, ce parc est aussi une opportunité pour la biodiversité. A terme, le champ solaire sera agrémenté de haies et d’une dizaines d’étangs de 100m2, et pourrait être pâturé par des moutons, voire servir à des activités d’apiculture,… Nous en reparlerons.

(1) Source :  IRENA (Agence Internationale des Energies Renouvelables), Perspectives mondiales des transitions énergétiques 2022 : trajectoire de 1,5 °C, publié en mars 2022. Et Source : GIEC, 04/2022, p13/63

(2)  Source : Bloomberg (april 2020)

(3)  Source : Rapport climatique 2020, IRM, octobre 2020

(4) En considérant que 40 % de l’objectif wallon sera réalisé au sol (moyenne des pays limitrophes).

(5) Solar Power Europe (2018) : Global Market Outlook For Solar Power / 2018 – 2022

(6) AIE, Snapshot of Global Photovoltaic Market 2020, 29 April 2020

(7) Source : https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/energie-renouvelable-panneaux-solaires-photovoltaiques-sont-ils-recyclables-1086/

Tags

  • Climat
  • Energie

Actualité

Mobilité

Compte rendu de la visite de Perex par François De Smet, Amaury Alexandre et Marc Loewenstein

– 1er MARS 2024 – Le centre Perex, véritable chef d’orchestre du réseau autoroutier wallon, où technologies de pointe et collaboration stratégique s’unissent pour assurer u

01.03.2024

Actualité

DéFI

Nos 10 priorités pour les Wallonnes et les Wallons

– 1er MARS 2024 –  Pouvoir d’achat, santé, mobilité, enseignement, bonne gouvernance… À 100 jours du scrutin régional, fédéral et européen, DéFI dévoile ses 10 thèmes pr

01.03.2024