Code électoral communal bruxellois: une procédure numérisée à 100 % pour les élections de 2024

– LE 20 MARS 2023 – 

Sur proposition de Bernard Clerfayt, ministre bruxellois des Pouvoirs Locaux, le gouvernement a approuvé en première lecture un projet d’ordonnance visant à moderniser le Code électoral communal bruxellois. Principale avancée : les citoyens d’une commune pourront voter dans le bureau de vote de leur choix pour autant qu’il se trouve sur le territoire de la commune.

  • Publié le 20.03.2023

  • min.

Si pendant des années, c’est le vote « crayon » qui était de rigueur, force est de constater que, dans ce domaine également, le numérique a remplacé le papier. En effet, en Région bruxelloise, la « machine à voter » est devenue la règle depuis 1994.

Et lors des élections de 2012, un nouveau système informatique de vote avait été testé à Saint-Gilles et Woluwe-Saint-Lambert. Plus simple d’utilisation que la version précédente, ce système a été généralisé à toutes les communes bruxelloises pour les élections de 2018.

Néanmoins, il est encore possible de moderniser le processus électoral grâce à la numérisation de toute une série de procédures. C’est l’objectif du nouveau Code électoral communal bruxellois.

Principale avancée : le pointage électronique centralisé des électeurs. Ce système permettra, lors des prochaines élections communales, via une base de données centrale, de cocher les électeurs lorsqu’ils se présentent au bureau de vote. Cet enregistrement électronique met donc fin à l’obligation de tenir manuellement des listes de pointage papier. Cette numérisation offre plusieurs avantages pour les pouvoirs publics : garantie de circulation plus fluide dans le bureau de vote, économie de papier, simplification du travail et réduction des coûts.

Mais cette numérisation entraîne surtout un autre avantage pour les citoyens. Puisque toute la procédure de vote sera désormais numérisée, il sera possible de voter dans le bureau de vote de son choix, pour autant qu’il se trouve sur le même territoire que le domicile de l’électeur.

« La technologie pour la technologie n’a que peu d’intérêt. Mais elle prend tout son sens, lorsqu’elle est au service des citoyens. Ici, numériser toute la procédure de vote permet aux électeurs de se rendre dans le bureau de vote de leur choix. Je pense notamment à ceux qui ont des procurations, ils ne devront plus faire différents bureaux de vote et pourront s’acquitter de leur devoir au même endroit », conclut le ministre amarante Bernard Clerfayt.

Tags

  • Démocratie

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024