DéFI dénonce le problème d’accessibilité de la gare de Tournai pour les personnes à mobilité réduite

– LE 26 MAI 2023 –

Au début du mois d’avril, la SNCB a annoncé le rejet du projet d’allongement du tunnel qui relie la gare de Tournai au parvis, pour des raisons financières et techniques. Une grande déception pour les personnes à mobilité réduite qui attendaient cette amélioration avec impatience.
Pour
DéFI, la mobilité doit être accessible à tous !

  • Publié le 26.05.2023

  • min.

Les travaux d’aménagement de la gare de Tournai prennent une tournure inattendue.

En 2017, La SNCB a annoncé le projet d’installation d’un ascenseur et d’une rampe d’accès reliant la gare au parvis de l’autre côté des voies par le rallongement d’un tunnel souterrain existant. Une merveilleuse nouvelle pour les personnes en difficulté physique, mais aussi pour les cyclistes et les nombreux autres navetteurs à vouloir accéder aux quais de la gare.

Malheureusement, au début du mois d’avril, la SNCB a brutalement annoncé l’annulation de cet aménagement. La raison? Un local technique se trouverait dans le chemin des travaux et la compagnie manquerait de budget. Pris au dépourvu par ce revirement de situation, le collège des bourgmestre et échevins de la commune a alors proposé d’aider à financer l’installation d’un ascenseur, mais la SNCB n’a pas encore rendu de réponse positive.

Le bourgmestre de la commune, Paul-Olivier Delannois, a rappelé que les fonds européens de développement régional (FEDER) obtenus pour aménager l’ensemble du quartier de la gare impliquent non seulement le prolongement du tunnel souterrain qui relie le parvis à la gare mais également l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite aux différents quais. Une raison supplémentaire d’être interpellé par l’abandon de la SNCB des différents travaux d’agencement.

Les aides mises en place par la SNCB ne sont pas suffisantes

Actuellement, les personnes à mobilité réduite se sentent délaissées par l’organisation des chemins de fer. Mis à part la possibilité de contacter l’assistance de la SNCB pour obtenir une aide afin d’accéder en toute sécurité à la gare de Tournai, aucune infrastructure ne leur est dédiée.

De plus, bénéficier de cette assistance n’est pas une mince affaire : il faut d’abord en faire la demande explicite 24h à l’avance via un formulaire en ligne ou par mail et ensuite arriver au moins 30 minutes avant l’arrivée du train en gare. Un manque d’autonomie et de liberté indécent pour les personnes à mobilité réduite, mais pas que.

En effet, le collège des échevins de la commune attire l’attention sur le fait que c’est un problème de mobilité généralisé puisque l’annulation de ce projet met également en difficulté les personnes âgées et les familles avec poussette. De nos jours, l’accès à la gare et aux quais est très complexe car il nécessite un passage obligatoire par plusieurs volées d’escaliers.

La situation reste en suspens

Interpellé par cette situation, Gery Baele, secrétaire de la section DéFI en Wallonie picarde, a attiré l’attention de nos députés fédéraux. Pour DéFI, cette discrimination est intolérable. Au parlement fédéral, plusieurs partis ont donc interpellé le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, à ce sujet.

Malheureusement, tout ce que l’on peut retenir de la réponse du ministre est qu’il n’y a actuellement aucune solution prévue. Le coût réel des travaux dépasse largement l’enveloppe budgétaire qui était prévue et la SNCB et la ville de Tournai n’ont pas encore rendu de décision par rapport à ce problème d’accès.

Cette inaction est inacceptable et malgré cette réponse lacunaire, nous poursuivons nos demandes pour que les PMR puissent avoir accès aux quais de la gare dans les plus brefs délais.

Tags

  • Handicap
  • Mobilité

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024