Défi questionne la somme accordée à des consultants externes durant la pandémie

– LE 02 MARS 2023 –

Depuis mars 2020, le gouvernement fédéral a dépensé 9,6 millions d’euros auprès de bureaux de consultance afin d’aider le service public fédéral de la santé durant la crise du COVID-19. Ces chiffres révélés par le ministre de la santé publique, Frank Vandenbroucke, choquent. Notre députée Sophie Rohonyi a demandé plus de transparence de la part du gouvernement fédéral en matière de santé.

  • Publié le 02.03.2023

  • min.

9,6 millions d’euros ont été alloués à la consultance externe lors de la crise sanitaire. Ces chiffres, révélés par le ministre de la santé publique, Frank Vandenbroucke, choquent le public. Ce montant est réparti au total entre 16 sociétés – dont une large part de 8,4 millions à Deloitte – et a notamment servi aux achats internationaux de matériel médical. Par exemple, il a contribué à l’obtention des tests COVID-19 et l’examen de ceux-ci par des laboratoires cliniques.

Ce recours à une expertise externe a contribué à gérer une pandémie qui nous a frappé de plein fouet. Mais à l’heure où nos soins de santé manquent cruellement de financement, ce montant interpelle. 

Chez DéFI, nous savons combien la méfiance de la population s’est accrue à l’égard des politiques, notamment à cause de la manière dont les décisions ont été prises durant la crise sanitaire. Au vu de cette méfiance, nous demandons aujourd’hui au gouvernement fédéral d’assurer la transparence sur la manière dont les décisions sont prises en matière de santé. 

C’est pourquoi, lors de la commission de la santé et de l’égalité des chances de ce mardi 28 février, notre députée fédérale, Sophie Rohonyi a demandé à Frank Vandenbroucke de plus amples informations sur les dépenses faites depuis mars 2020. Cependant, Frank Vandenbroucke fournit des réponses évasives et décevantes. Il se contente de nous rappeler l’ampleur de la crise et l’urgence dans laquelle le gouvernement a dû travailler. Mais pour DéFI, ce n’est pas suffisant ! Nous attendons toujours des explications sur cette somme. 

En apprenant des erreurs faites en temps de crise, il faut désormais viser à améliorer une expertise durable plutôt que d’investir dans la consultance externe. À l’avenir, nous souhaitons que de tels montants soient réinjectés dans des mesures structurelles, comme le refinancement de nos soins de santé et la revalorisation des professions hospitalières.

Tags

  • Santé

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024