Delhaize : la concertation sociale au point mort, les travailleurs dans l’incertitude

– LE 1 JUIN 2023 –

La situation des travailleurs et travailleuses de Delhaize est devenue préoccupante, marquée par l’absence de concertation sociale et des mesures restrictives qui empêchent tout dialogue de qualité. C’est à ce sujet que Sophie Rohonyi interpellait le ministre de l’Économie à la Chambre cet après-midi.

  • Publié le 01.06.2023

  • min.

Les travailleurs et travailleuses de Delhaize vivent dans l’incertitude la plus totale. Malgré les promesses du gouvernement et la nomination d’un conciliateur social, la concertation est au point mort. Aujourd’hui, ils réclament des garanties.

Aujourd’hui, les travailleurs et travailleuses de Delhaize craignent pour leur avenir.

Sophie Rohonyi

Depuis près de trois mois, le conflit entre Delhaize et les syndicats a conduit à un blocage total des discussions. Malgré la nomination tardive d’un conciliateur social, aucune réunion n’est prévue en dehors du conseil d’entreprise ordinaire du 26 juin prochain.

Cette absence de dialogue renforce les craintes des travailleurs et travailleuses, qui se sentent abandonnés dans leur combat pour la préservation de leurs emplois et de leurs conditions de travail.

Les mesures prises par la direction de Delhaize pour empêcher la grève, telles que l’interdiction des piquets de grève et les fouilles des délégués avant les conseils d’entreprise, créent un climat hostile qui entrave la qualité du dialogue social. De plus, l’interdiction pour les grévistes d’accéder aux toilettes des magasins constitue une atteinte supplémentaire à leurs droits fondamentaux.

Où en est votre fameux projet de loi modifiant la loi Renault, dont vous parlez depuis plus de 2 ans ?

Sophie Rohonyi

Face à ces préoccupations, la députée amarante a rappelé au ministre de l’Économie, ses promesses lors de l’annonce de la franchisation des 128 magasins intégrés de Delhaize.

Le ministre s’était alors engagé à demander des garanties à la direction de l’entreprise concernant l’emploi de tous les travailleurs, ainsi que la préservation de leurs conditions de travail et de rémunération.

Oui, la Vivaldi doit donner des réponses concrètes aux travailleurs et travailleuses de Delhaize toujours en attente, et enfin avancer dans le projet de loi Renault qui est crucial pour protéger les travailleurs d’une même entreprise, peu importe la manière dont elle se restructure !

Tags

  • Economie
  • Emploi
  • Social

Actualité

Justice Sécurité

Fusillades : DéFI plaide pour un plan d’action ambitieux et efficace

– LE 22 FÉVRIER 2024 – Après Schaerbeek, Forest depuis le 11 février, on compte 6 fusillades en Région bruxelloise causant un décès et plusieurs blessés, un bilan qui suscite l’inquiétud

24.02.2024

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024