Dette wallonne : il n’est pire aveugle
que celui qui ne veut pas voir

– LE 26 SEPTEMBRE 2023 – 

Daniel Soudant, président du comité permanent régional wallon de DéFI réagit à la déclaration d’Elio Di Rupo (Parti Socialiste) sur la dette wallonne.

  • Publié le 26.09.2023

  • min.

Le Ministre-Président Elio Di Rupo a affirmé ce mardi que la dette wallonne est «soutenable» ! 

Mieux, la Wallonie ne serait pas, selon lui, dans une situation si catastrophique… 

Depuis 2010, la dette wallonne explose : de près de 6 milliards en 2010, elle est passée à plus de 34 milliards en 2022. 

En Flandre, la dette représente 58% des recettes, en Wallonie la dette équivaut à 257% des recettes. Soit pratiquement 5 fois plus. Quand on dépense plus qu’on ne gagne, c’est la faillite. 

Et il ne faudrait pas s’inquiéter ? 

Le Ministre-Président déclare aussi qu’il y a une forme de snobisme à dire du mal de la Wallonie. 

Est-ce être snob que de souligner les dérives de la gouvernance (Publifin, Nethys,…), de dénoncer des dépenses somptuaires inutiles (la gare de Mons), de relever les mauvais investissements de la Wallonie (Legoland, le fabricant de masques Deltrian) ? 

Est-ce être snob que de relever que la Wallonie est moins attractive que la Flandre pour les investisseurs étrangers ?

Les Wallonnes et les Wallons sont désabusés par des décennies de promesses non tenues. La responsabilité des majorités successives est entière. 

Il ne sert à rien d’enfumer, car cela ne fait pas disparaître la dure réalité. La Wallonie vit trop largement au-dessus de ses moyens.

DéFI constitue une alternative crédible même si les solutions miracles n’existent pas.Il faut avoir le courage de dire à la population la vérité : demain sera probablement plus difficile à vivre. 

Mais, arrêtons de reproduire les vieilles recettes qui sont éculées. Osons des changements vraiment radicaux et donc courageux. 

Pour exemple : 

  • Il faut arrêter les saupoudrages des subsides publics, 
  • Il faut réaliser des économies d’échelle et rationaliser les services publics de la Wallonie, en faire de même pour les OIP (organismes d’intérêt public), réduire significativement le nombre des collaborateurs des cabinets ministériels (plus de 400) en s’appuyant sur l’administration wallonne. 
  • Il faut réellement stimuler l’emploi afin de réduire au plus vite les dépenses publiques liées au Forem, en renforçant, entre autres, les moyens pour l’enseignement qualifiant… 

Le temps de la musculation et de la prestidigitation est révolu : place au réalisme !

Tags

  • Bonne gouvernance
  • Economie

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024