Drogenbos : Carton Jaune pour le budget 2023

– LE 22 DÉCEMBRE 2022 –

DéFi Drogenbos adresse un avertissement sur le perspective budgétaire 2023 et s’abstient.

  • Publié le 22.12.2022

  • min.

Depuis le début de la législature 2019-2024, les élus DéFI de la liste U.F. demandent une diminution des centimes additionnels à l’impôt des personnes physiques.

François Dussart, président de Défi Drogenbos et conseiller communal déplore que « notre proposition de réduire de 7 % à 6,5 % le taux de l’impôt des personnes physiques n’ait pas été soutenue par la majorité Drogenbos/LB et par l’opposition flamande GO1620 ».

Cette proposition aurait eu pour conséquence un effort budgétaire de 77.800,10 euros.

Cette diminution aurait pu être compensée par la réduction de plusieurs dépenses à l’ordinaire en établissant les priorités et une refonte complète de ce budget. On aurait pu aussi demander un effort aux grandes entreprises commerciales présentes sur le territoire de la commune en leur demandant de contribuer d’avantage à la taxe sur les emplacements de parking.

Or, en diminuant les additionnels à l’impôt des personnes physiques, François Dussart rappelle que cette mesure aurait un impact positif sur le budget de tous les habitants. Notons d’ailleurs que la moyenne des additionnels à l’impôt des personnes physiques en région bruxelloise est de 5,9 % alors qu’il est de 7 % à Drogenbos.

Au niveau des investissements, nous constatons que les projets prévus pour l’année 2023 s’élèvent à 6.179.069 euros. C’est selon DéFI Drogenbos un montant particulièrement élevé pour une commune de petite taille.

Grégory Boen, chef de groupe et conseiller communal, affirme que les coûts élevés des matériaux auront un impact sur ce programme et celui-ci devra certainement être adapté dans le courant 2023.

Il s’agit d’un cahier de bonnes intentions mais les élus DéFI n’y trouvent aucun des projets prioritaires dont les habitants ont réellement besoin.

Un premier exemple concerne le choix fait par la majorité de continuer à investir dans le PPS-Centrum à hauteur de 160.000 euros pour équiper 2 nouvelles salles communales, ce projet ne devant normalement rien coûter aux contribuables.

Deuxième exemple : 200.000 euros sont prévus pour la rénovation du Sporthall alors que ce montant ne couvre même pas l’isolation de la toiture. Il reste encore à rénover l’électricité, les vestiaires, la cafétéria et l’appartement d’appoint. On est loin du compte avec ce montant.

A l’heure où la crise économique, sociale et énergétique se fait sentir au sein de population, Grégory Boen regrette l’absence de mesure de soutien aux ménages dans les coûts énergétiques et au niveau de la réduction de l’impôt des personnes physiques.

Tags

  • Gouvernance

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024