Droit à l’avortement en Belgique : Un défi à relever sans délai

– LE 28 SEPTEMBRE 2023 –

En cette Journée mondiale pour le droit à l’avortement, la situation des femmes en Belgique reste préoccupante. Des menaces persistantes pèsent sur ce droit fondamental, tandis qu’une proposition de loi visant à le protéger est bloquée depuis trois ans. C’est à ce sujet que Sophie Rohonyi interpellait le ministre de la Santé à la Chambre cet après-midi.

  • Publié le 29.09.2023

  • min.

En cette Journée mondiale pour le droit à l’avortement, les préoccupations sont nombreuses. Les femmes à travers le monde sont confrontées à des menaces graves pour un droit qui devrait être fondamental et universel.

Malgré une évaluation du comité scientifique mandaté par la Vivaldi qui estime que le délai pour pratiquer un avortement pouvait être porté à 18 semaines, le dossier a été remis au frigo.

Or, notre députée fédérale, Sophie Rohonyi a souligné très justement l’urgence d’agir pour protéger la santé et les droits des femmes en Belgique.

Des femmes, que nous devons protéger et aider, sont en réalité abandonnées à leur sort et menacées de peines de prison, si elles venaient à devoir avorter au-delà de 12 semaines.

Sophie Rohonyi

La députée amarante a également mis en lumière le blocage persistant d’une proposition de loi visant à protéger les femmes les plus vulnérables du pays.

Sophie Rohonyi : “Sans doute que pour vous, un jour de plus dans cette négociation avec le CD&V ne changera rien. Mais sachez que lorsque vous êtes confrontée à la violence d’une grossesse contrainte, et à l’angoisse de devoir recourir à une IVG dans l’illégalité, et donc dans la clandestinité, chaque jour qui passe est un jour de trop.”

Sophie Rohonyi a plaidé pour une solution simple et nécessaire préconisée par les experts mandatés par la Vivaldi : la dépénalisation totale de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en Belgique, accompagnée d’une révision des conditions pour garantir un accès équitable à ce droit fondamental.

Oui, le gouvernement doit agir sans délai pour garantir le droit à l’avortement, assurer la santé des femmes, et mettre fin à cette situation préjudiciable.

Cette Journée mondiale pour le droit à l’avortement doit servir de rappel que la protection des droits et de la santé des femmes ne peut pas attendre. Le gouvernement a maintenant l’opportunité d’agir, et il est temps de saisir cette occasion pour mettre fin à la précarité qui pèse sur les femmes en Belgique.

Tags

  • Droit des femmes
  • Santé

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024