Energie : comment la crise est-elle gérée par la Province du Brabant wallon ?

– LE 29 SEPTEMBRE 2022 –

Luc D’Hondt interrogeait ce jeudi le Conseil provincial sur la crise énergétique et ses conséquences sur les consommations et les finances de l’institution brabançonne. Il a également demandé comment la Province du Brabant wallon adaptait sa politique énergétique à la crise actuelle, et s’il était prévu d’accroître la production d’électricité via les panneaux solaires sur les bâtiments provinciaux.

  • Publié le 29.09.2022

  • min.

C’était un désastre annoncé. Après la pandémie, après les inondations, notre pays est maintenant confronté à une crise énergétique sans précédent, qui touche l’ensemble des acteurs de notre société : citoyens, entreprises, institutions publiques… Tous, nous devons agir, vite et bien.

Extinction de l’éclairage public, restriction de chauffage font partie des mesures concrètes prises à différents niveaux de pouvoir. Luc D’Hondt, conseiller provincial et chef de groupe DéFI, a questionné le Conseil provincial quant aux mesures déjà prises en Province du Brabant wallon : « Quelles sont les économies d’énergie que notre institution a décidé d’appliquer ? Avez-vous déjà réduit les températures des bâtiments ? Vu la météo de ces derniers jours, est-ce que l’idée de mettre sa petite laine au bureau fait son chemin ? Comment cela se passe-t-il dans les écoles provinciales ? Comment les mesures sont-elles accueillies par les équipes pédagogiques, par les élèves ? ».

En matière d’énergie, nous pouvons certes diminuer nos consommations, mais nous pouvons aussi augmenter notre autonomie, notamment par la production de notre propre électricité.

Luc D'Hondt, Conseiller communal et provincial en Brabant wallon

Luc D’Hondt a donc demandé s’il existait un cadastre des panneaux solaires installés sur les bâtiments provinciaux et de l’électricité produite par ceux-ci, une liste des sites ou bâtiments sur lesquels la Province pourrait déployer sa propre production d’énergie ?

Le chef de groupe s’est également inquiété des effets de la crise actuelle sur les finances provinciales : quel type de contrat, quelles augmentations de prix déjà, quelles perspectives pour les finances 2022 et le budget 2023, quelle stratégie à long terme…

Enfin, le conseiller DéFI a interrogé le Conseil sur la situation dans les communes brabançonnes, et sur les moyens dont dispose la Province, dans sa mission de supracommunalité, pour les aider à faire face.

Le député Tanguy Stuckens, Président du Collège provincial, a répondu en substance que la Province dispose effectivement d’un cadastre précis et détaillé de ses bâtiments, et des pistes d’économies possibles. Il a confirmé que, le Plan Colibri, initié en 2018, est bel et bien en cours, et sera présenté plus en détail prochainement.

Il a précisé notamment qu’à ce stade, 24 % de la consommation énergétique de la Province du Brabant wallon est décarbonée, dont un tiers est autoproduit par biomasse. La province a également prévu l’installation de panneaux solaires sur plusieurs de ses bâtiments, mais certains devaient être mis en conformité et isolés au préalable. Enfin, il a annoncé que le Collège provincial a voté, ce 29 septembre, une série de 10 objectifs concrets, dont notamment :

  • la diminution du chauffage à 19° en journée et 17° la nuit, sauf dans les centres de prévention santé où les élèves passent la visite médicale
  • une campagne de sensibilisation pour adopter les bons gestes du quotidien
  • la rationalisation des déplacements, en privilégiant les visioconférences, le télétravail structurel, le covoiturage et les déplacements à vélo et en transports en commun.

En ce qui concerne les dépenses et les coûts, la province bénéficie d’un contrat énergie à prix fixe jusqu’au 31 décembre 2022. Le nouveau contrat est en cours d’analyse. Le budget 2023, en cours d’élaboration depuis plusieurs mois, ne tiendra pas encore compte des surcoûts à venir, et sera donc modifié en conséquence en cours d’année. Toutefois, la troisième modification budgétaire 2022 annonce un bonus qui sera mis de côté pour assumer les charges énergétiques, inévitablement plus importantes l’an prochain.

Enfin, vu les situations difficiles rencontrées par les communes, le député-président a annoncé la tenue d’une réunion “27+1” , entre province et bourgmestres, ce mardi 4 octobre.

Tags

  • Energie

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024