Face à la popularité des cigarettes électroniques,
protégeons nos jeunes !

– LE 4 JUILLET 2023 –

Alors que la cigarette électronique gagne en popularité chez les jeunes, son impact en termes de santé publique et environnementale est inquiétant. DéFI soutient fortement l’adoption de mesures concrètes et efficaces pour prévenir l’initiation au tabac et au vapotage chez les jeunes.

  • Publié le 04.07.2023

  • min.

Importée des États-Unis, la cigarette électronique connaît un succès réel auprès des jeunes. En effet, 60 % des demandes proviennent de jeunes âgés de 14 à 17 ans*. Généralement considérée comme un substitut pour aider les fumeurs à arrêter, la cigarette électronique se transforme en un objet récréatif et ludique.

De plus, cette dernière, composée de plusieurs éléments comme le plastique et une pile en lithium pose question sur la pollution que ce phénomène pourrait engendrer. Jonathan De Patoul a déjà interrogé à plusieurs reprise le Ministre sur les dangers écologiques des cigarettes électroniques.

Plus récemment, Ariane de Lobkowicz est intervenue sur le sujet et plus particulièrement sur l’évaluation de l’état du « plan de prévention et de gestion du tabagisme et de la vape ». Elle y a évoqué les politiques strictes mises en place par plusieurs pays pour lutter contre la consommation de tabac et de cigarettes électroniques. Par exemple, en Australie, les cigarettes électroniques ne sont autorisées que sur ordonnance, en tant qu’aide pour arrêter de fumer.

Ariane de Lobkowicz en commission de la Santé

Face à ce phénomène inquiétant, il est primordial de sensibiliser les jeunes aux dangers de la cigarette électronique, d’imposer des restrictions plus rigoureuses sur la vente de ces dernières et de renforcer le contrôle de leur vente en ligne.

Tags

  • Jeunesse
  • Santé

Actualité

Mobilité

Nouveaux tarifs SNCB : un non-sens pour les seniors et familles nombreuses

– LE 9 FEVRIER 2024 – La SNCB annonce la suppression de son forfait pour les seniors et la carte de réduction destinée aux familles nombreuses. Pour DéFI, cette mesure est inacceptable,

09.02.2024

Actualité

Bonne gouvernance Démocratie Gouvernance Services aux citoyens

Les Wallons et la politique : l’alternative s’appelle DéFI

– LE 6 FÉVRIER 2024 – Chez DéFI, associer davantage les citoyens à la prise de décision, rationaliser les institutions ou encore le nombre d’élus pour plus d’efficacité et moins de dépe

06.02.2024