François De Smet réélu à la présidence de DéFI

– Le 4 DÉCEMBRE 2022 –

Ce dimanche 4 décembre, les membres du parti DéFI se sont réunis, au BEL, à l’occasion d’un Congrès électif pour désigner, au suffrage universel, les nouveaux dirigeants du parti à partir du 1er janvier 2023. C’est François De Smet qu’ils ont choisi pour présider le parti pour les quatre années à venir.

Carte blanche François De Smet «Nucléaire, renouvelable et modération : le triangle d’or du défi climatique»
  • Publié le 04.12.2022

  • min.

Au poste de secrétaire général du parti, c’est Pascal Freson, échevin à Evere qui succèdera à Alexandra Dupire. Il a été élu avec 88 % des votes.

Fabian Maingain, échevin à Bruxelles, sera le nouveau président du Comité permanent bruxellois, avec 81,7 % des suffrages. Il succède à Michaël Vossaert à ce poste.

Au poste de président du Comité permanent de la Périphérie, c’est le conseiller communal à Beersel, Maxime Timmerman qui prendra le relais de Gilles Hallez. Il a récolté 89,6 % des voix.

Pour le poste de président du comité permanent de la Wallonie, deux candidats étaient en lice : Pascal Goergen, échevin à Grez-Doiceau et actuel président du comité permanent wallon et Daniel Soudant, conseiller communal à Châtelet. Les membres du parti ont choisi Daniel Soudant avec 51 % des votes.

Pour la présidence du parti, là aussi, les membres ont eu un choix à faire entre Michaël Vossaert, député bruxellois, également chef de groupe DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles et le président sortant, François De Smet, également député fédéral. Ce dernier a été réélu avec 59 % des voix, contre 41 % pour Michaël Vossaert.

Tout en saluant l’exercice de démocratie que sont les élections internes, François De Smet a bien entendu remercié toutes celles et ceux qui l’ont soutenu dans cette campagne et félicité ceux qui ont été élus ce dimanche et qui feront vivre avec lui, avec les militants et les militantes, l’action de DéFI. Sans oublier les candidats Pascal Goergen et Michaël Vossaert.

Et le président de DéFI de souligner à l’attention de ses “adversaires démocratiques” dans cette campagne : “ Je respecte votre opinion et ai conscience que la tâche d’un président élu est de rassembler. Nous gagnerons tous ensemble ou nous perdrons tous ensemble”.

Le message de François De Smet est clair : “A partir de cet instant, fédérons toutes les énergies pour offrir aux Wallons, aux Bruxellois, aux francophones mais aussi à tout notre pays l’alternative qu’ils méritent”.

C’est-à-dire une politique “qui unisse mieux les intérêts des Wallons et des Bruxellois. Une politique qui continue à défendre les francophones de la périphérie, cette minorité que nous sommes les derniers à défendre activement. Une politique du courage. Une politique qui assume la justice. Une politique qui offre sa place à la liberté d’entreprendre mais ne laisse personne sur le chemin. Une politique enfin qui défende le sens de l’Etat, qui manque tant aujourd’hui”.

Et le président de DéFI, François De Smet, de conclure : “Il y a de nombreux citoyens qui comptent sur nous. Et bien d’autres encore qui vont nous rejoindre à la seconde où nous enverrons le message que nous sommes rassemblés et en mouvement. Ne les décevons pas”.

Tags

  • DéFI

Communiqué de presse

Enseignement

Réforme du rythme scolaire: DéFI Périphérie pousse pour une harmonisation

– LE LUNDI 19 FEVRIER 2024 – Nous apprenons dans la presse que plusieurs partis politiques néerlandophones (Open VLD, Vooruit, Groen et PVDA) seraient revenus sur leurs positions et se seraient p

19.02.2024

Communiqué de presse

Mobilité

Schaerbeek : la Liste du bourgmestre réagit suite à l’attribution du permis concernant la latérale Lambermont

– LE 31 JANVIER 2024 – La Région bruxelloise a délivré le permis pour la latérale au Boulevard Lambermont, suscitant une réaction mitigée de la Liste du bourgmestre de Schaerbeek. Bi

31.01.2024